Bureau rangé = esprit apaisé

Si vous me connaissez depuis un moment, vous le savez sûrement, je suis quelqu’un d’organisé. J’ai besoin de listes, de planning, de tri, de rangement.

Il faut dire que j’ai une formation juridique, et donc en droit, il faut être carré! Mes études m’ont vraiment permis d’apprendre la rigueur, l’exigence et l’organisation. Dans le domaine juridique, il n’y a pas de demi-mesure. Un mot de travers et on est remis à sa place par son professeur (oui, oui, le “cordialement” en fin de mail est bien trop familier!). Bref, depuis toujours, je suis donc organisée. Je faisais des plannings pour mes révisions, je faisais des listes au boulot et j’ai continué d’année en année, car c’est mon mode de fonctionnement et il me convient.

Lorsque je n’ai pas de to-do list, de planning, d’agenda, je suis totalement perdue! J’ai besoin de noter les choses à faire, les choses à ne pas oublier. Ça me vide l’esprit, ça me libère et ça m’évite de passer 15 min à tenter de me rappeler ce que je devais faire.

Malgré tout, je ne suis pas rigide et incapable de m’adapter (ce qui peut parfois être le cas lorsqu’on a tendance à vouloir tout contrôler), car je pense que mon boulot de prof m’a appris la souplesse. Lorsqu’on travaille avec des enfants, il faut s’avoir s’adapter, revenir en arrière, prendre plus de temps que prévu, décaler ses activités, s’organiser autrement, chambouler ce qu’on avait prévu et tout remettre en question.

Le mix de toutes mes expériences me permet donc de m’organiser tout en étant flexible si besoin. Et heureusement, car avec toutes mes activités, il est nécessaire que je m’adapte, que je jongle et que je modifie ce que j’avais prévu!

Autant vous dire que pour mon bureau, c’est la même chose. Jusqu’à il y a quelques semaines, mon bureau était dans le salon de notre appartement (puis dans la chambre pendant le confinement). J’avais donc un espace, mais pas un espace à moi. Le placard du salon regorgeait d’affaires de boulot, tout comme notre cave. C’était organisé, rangé mais ça débordait clairement. Et je saturais. Alors quand nous avons décidé de déménager, dans nos critères, il me fallait un espace bureau A MOI. Nous avons eu de la chance, car nos premières recherches comportaient deux chambres (une pour nous, une pour le bureau), c’était limitant mais c’était bien. Finalement, nous avons pu trouver un appartement avec 2 chambres + un espace bureau. Le top!

J’ai donc désormais un espace bureau, un vrai. Avec de l’espace, tous mes livres, ma boutique, mon matériel de dessin, mes classeurs, mes papiers. Bref tout ce qui est nécessaire pour ma vie d’auteure-entrepreneure. Il n’est pas encore finalisé, car il me manque deux petits meubles et de finaliser la déco, mais clairement, ça me change la vie!

Je commençais à étouffer dans notre ancien appartement en raison du manque de place (oui, oui, toutes mes activités prennent de la place haha), et je revis de pouvoir enfin avoir un espace totalement rangé, sans pour autant déborder. Et même si je laisse trainer des affaires (quand je bosse, j’avoue, je m’éparpille), eh bien ce n’est pas grave car mon espace est à moi, caché et n’empiète en rien sur notre vie quotidienne. Vous imaginez bien qu’avant, quand ça débordait, eh bien c’était dans le salon. J’avais une table avec la machine à coudre, mon bureau, l’imprimante et je m’installais en plus sur la table du salon ou parterre pour préparer mes tissus. C’était le bazar en deux secondes et je ne supportais plus cette situation.

Je suis de ceux qui ont besoin que tout soit rangé, trié, organisé pour avoir l’esprit serein. Je me doute bien que pour d’autres ça n’a pas d’importance, d’autres préfères le bazar, voire le bazar organisé :p mais de mon côté, ranger me détend, trier me fait du bien et m’organiser m’apaise!

Et vous? Organisé? Bordélique? Dites-moi tout!

A bientôt,

Audrey

Categories:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :