Archives de
Étiquette : Bilan

Bilan des 3 mois de « Contre vents et marées »

Bilan des 3 mois de « Contre vents et marées »

Bonjour à tous,

Contre vents et marées vient de fêter ses 3 mois! Il a été publié le 14 février 2018! Il est donc temps de faire un petit bilan à ce stade de l’aventure.

 

 

Comme vous le savez, Contre vents et marées est un préquel. C’est-à-dire qu’il se passe avant Maintenant et à jamais, mon premier roman. L’histoire tourne autour de deux personnages secondaires de MEAJ. J’avais envie de raconter l’histoire des parents de Ian: Marta et Jack. Je les aimais et ils méritaient d’avoir leur livre, leur histoire. Ce roman est un peu spécial car je n’ai pas eu l’impression d’inventer l’histoire, j’ai plutôt eu la sensation qu’ils me la racontaient et que je l’écrivais pour eux. Un roman particulier donc qui me tenait à cœur.

 

RésuméJack a une vie familiale chaotique. Sa mère, Cécile, est en dépression depuis un an. Le jeune homme se débat pour survivre, malgré la violence, l’alcool et la solitude. 
Jusqu’au jour où il rencontre la sublime et douce Marta. Le destin a décidé de lui donner une chance de s’extirper de ce quotidien destructeur. Mais la vie n’est pas un long fleuve tranquille et les épreuves vont se succéder au point de compromettre leur avenir.
Parviendront-ils à s’aimer contre vents et marées ?

Cette histoire se plonge dans l’univers du cadre familial, dans les difficultés que cela implique si sa famille est nocive, de son impact sur la construction d’un adolescent. Comment affronter la vie, si personne ne nous épaule ? Marta et Jack ont découvert qu’ils étaient plus forts, ensemble, mais rien ne les préparait à rencontrer autant d’épreuves sur leur chemin.

 

CVEM  a fait un meilleur démarrage que son grand frère, et pour cause, lorsque j’ai lancé Maintenant et à jamais, j’étais inconnue, pas de réseau, pas de contact, rien, je suis partie de zéro et j’ai mis un mois et demi avant de parvenir à faire décoller mon roman. Pour CVEM, la route a été facilitée par le fait que c’était le second de sa lignée! 🙂

Il y a donc eu des ventes dès le premier jour et de manière régulière, chaque jour, depuis trois mois. Les lecteurs étaient un peu frileux et finalement, le roman fait son petit nid et trouve sa place dans le domaine de la romance contemporaine. Jusqu’à présent MEAJ avait plus de ventes, du fait de sa petite notoriété et de ses 59 commentaires, mais CVEM reprend du poil de la bête depuis le début du mois de mai et cumule plus de ventes!

J’en suis donc ravie! Le roman trouve son public et c’est tout ce que je lui souhaite! ♥

Le hic? Comme toujours, le peu de commentaires déposés. Malheureusement, comme chacun le sait, les commentaires peinent à arriver, malgré le nombre de ventes. Les lecteurs n’ont pas le réflexe. Notons aussi que deux commentaires n’ont pas pu être déposés (Amazon les a refusé, pour rien!). Alors je compte sur vous! Déposez un commentaire après votre lecture, qu’importe le roman, c’est essentiel pour l’auteur!

 

Aujourd’hui, CVEM c’est:

  • 14 commentaires.
  • 4.8/5 étoiles
  • 620 lecteurs
  • meilleure place Amazon: 115e

 

Alors un IMMENSE MERCI! J’espère qu’il continuera son joli chemin et que mon troisième roman sera accueilli avec autant d’enthousiasme!

 

Si vous souhaitez découvrir mes romans, c’est par ici:

 

À bientôt,

 

Audrey

 

** Bilan des 6 mois de MEAJ **

** Bilan des 6 mois de MEAJ **

Bonjour chers lecteurs,

« Maintenant et à jamais » a été publié le 14 juillet 2017. Date qui avait son importance car c’était un an jour pour jour après l’attentat de Nice, date qui a bouleversé ma vie et qui m’a poussée à me lancer dans l’aventure de la publication, un rêve longtemps mis de côté.

Nous sommes maintenant en février 2018, MEAJ a un peu plus de 6 mois d’existence. Je vous propose donc un bilan de ces 6 mois.

 

Les débuts

MEAJ n’a pas connu un succès fulgurant immédiatement, et pour cause, j’étais absolument inconnue. Aucun contact dans le monde de l’édition, je ne connaissais pas d’auteurs, ni de blogueurs. J’étais complètement novice. Je gérais moi-même un petit blog littéraire sans prétention qui me permettait de partager mes lectures, mais au-delà de ça, je n’y connaissais rien.
Je me suis donc un peu renseignée avant de lancer MEAJ, notamment grâce au fabuleux livre de Nathalie Bagadey http://amzn.to/2FXuI6f qui a été mon livre de chevet, ma référence durant les mois qui ont précédé la date de sortie. Je n’avais aucune idée de tout ce qu’un auteur indé devait accomplir pour pouvoir « paraître professionnel » et grâce à Nathalie, je me suis sentie beaucoup moins perdue. J’ai bien sûr fait des recherches sur internet, regardé des vidéos youtube, lu des conseils d’auteurs, tout cela pour savoir quelles formalités accomplir, comment présenter mon roman, ce que je devais écrire sur les premières et dernières pages etc En bref, je me suis formée par moi-même.
J’ai aussi lancé ce site, des comptes sur les réseaux sociaux afin de commencer à créer une communauté autour de moi.
Bref de fil en aiguille, j’ai réussi à augmenter mon nombre d’abonnés sur les différents réseaux, mais cela m’a pris plusieurs mois et aujourd’hui la communauté continue de s’agrandir, j’ai d’ailleurs pu faire de superbes rencontres grâce aux réseaux sociaux!

En un mois et demi (du 14 au 31 juillet + le mois d’août), MEAJ a totalisé 28 ventes numériques et 26 ventes en format papier. J’étais plutôt contente car des lecteurs et des lectrices m’ont fait confiance alors que je n’avais jamais rien écrit. Les premiers commentaires ont commencé à pleuvoir, les 25 premiers avis Amazon étaient des 5 étoiles, ce qui a fortement aidé à rassurer les lecteurs.

Et puis, début septembre, j’ai lancé ma première promo (je n’avais pas fait de promo de lancement car je ne savais pas y faire!) juste trois jours à 0.99€ et MEAJ était lancé! En septembre je suis passée à 115 ventes numériques. En octobre, j’ai eu la chance d’être sélectionnée pour le Mois des Indés, et là 339 ventes sur le mois. En bref ma première promo a probablement lancé MEAJ. D’autre part, j’ai commencé à maitriser un peu mieux la promotion sur les réseaux sociaux, j’ai aussi eu recours au site simplement pro pour bénéficier de chroniques. Je dois dire que le fait d’avoir lancé mon livre durant l’été n’a sûrement pas aidé, je ne suis pas certaine que pendant les grandes vacances, les ventes soient excellentes, surtout pour un auteur inconnu. Mais je ne pouvais pas choisir une autre date, je ne regrette rien car cette date comptait pour moi.

 

KDP Select

Comme vous le savez peut-être, j’ai opté pour le programme KDP Select. En effet, je ne vends que sur Amazon. Je ne pense pas que les autres canaux de distribution soient vraiment efficaces et les pages lues via leur programme d’abonnement m’apporte beaucoup de lecteurs en plus. J’y inscrirai donc tous mes livres jusqu’à ce que je trouve une solution qui m’amène plus de visibilité.
En 6 mois, les pages lues ont amené 589 lecteurs supplémentaires. Ce n’est pas négligeable!

En conclusion

On parle souvent du lancement d’un livre et de son importance. C’est vrai. Il vaut mieux faire un super lancement et espérer que la suite soit toute aussi bonne (je pense notamment au troisième livre d’Anaïs W). Mais, aujourd’hui mon parcours montre que même avec un mauvais lancement, on peut quand même parvenir à faire connaitre son livre. Peut-être pas autant qu’un auteur connu, peut-être pas autant que d’autres auteurs indés, mais je pense que si je compare mon expérience à d’autres, je n’ai pas à en rougir, je suis plutôt fière d’en être arrivée là en partant de zéro! Pour un premier livre, je suis ravie du résultat.

Pour parler chiffres, MEAJ totalise à présent 902 ventes numériques, 48 ventes en papier et 589 lecteurs grâce aux pages lues, soit un total de 1539 lecteurs.

Et je suis contente de dire qu’à l’heure actuelle, soit 8 jours après ce bilan, nous avons franchi le palier des 1000 ventes pures et dépassé les 1600 lecteurs!! ♥

 

Et la suite?

Je connais un peu plus les ficelles du « métier » et je maitrise certaines clés que je ne maitrisais pas il y a 6 mois. Mais je dois encore travailler, apprendre, tester, échouer, me relever, recommencer, comme toute personne qui apprend, qui avance, qui tente des choses. Alors je compte bien m’accrocher car à terme, mon rêve serait de pouvoir vivre de l’écriture et le parcours sera extrêmement long, je n’en doute pas.

J’espère développer les ventes papier, peut-être via des salons ou des dédicaces (j’y réfléchis pour le moment).

Mon second roman est sur le point de paraitre (le 14 février 2018) si vous avez manqué l’information, il est en lien direct avec MEAJ car je raconte l’histoire de Marta et Jack, les parents de Ian, le protagoniste de MEAJ.
Mon troisième roman est en cours d’écriture, il est totalement différent des deux autres, même s’il s’agit aussi d’une romance.

 

 

J’espère vous compter parmi mes lecteurs.

A bientôt,

Audrey

%d blogueurs aiment cette page :