EXTRAIT 2 DU MARATHON EXTRAITS

EXTRAIT 2 DU MARATHON EXTRAITS

Semaine 2 du « marathon extraits ».

Rappel: Sera publié chaque semaine un extrait de mon roman. Et ce, jusqu’à sa sortie le 14 juillet 2017!

Pour les recevoir en temps réel et n’en manquer aucun, surtout n’oubliez pas de vous inscrire à ma newsletter!!

Bonne lecture!

Extrait du chapitre 2 « La famille »

« Enfant, Ian avait grandi entouré de beaucoup d’amour. Ses parents étaient très ouverts d’esprit, les parents à qui l’on peut parler de tout. Ils lui avaient transmis ce goût pour la vie, cette envie de réussir et de se battre pour y arriver. Cette envie de profiter de chaque instant.

Il faut dire que le couple en avait bavé, il n’y avait pas d’autre mot. Parents à 17 ans, par accident, ils avaient décidé de le garder contre vents et marées. Malgré le jugement des gens. Malgré le désaccord de leurs parents respectifs. Malgré les difficultés que cela allait engendrer. Ils avaient pris une décision difficile et lourde de conséquences, mais ils ne l’avaient jamais regrettée. Ces jeunes amoureux avaient pu terminer le lycée et fonder leur famille, un peu plus tôt que prévu.

Pendant un an, Marta s’était occupée du bébé et Jack avait enchaîné les petits boulots pour les faire vivre. Se serrant la ceinture, travaillant dur, ils avaient dû se battre. Certains jours, ils n’avaient pas à manger, mais leur fils, lui, ne manquait de rien. Ils investissaient tout pour son bien-être. Rien ne comptait plus à leurs yeux que leur bébé.

Puis, au bout d’un an, le père de Ian fut embauché comme apprenti dans un garage. Il suivait des cours et apprenait le métier sur le terrain. La mère de Ian avait donc pu entreprendre des études d’infirmière. Ils finirent par sortir la tête de l’eau à force de courage et de travail. Ils n’avaient jamais baissé les bras et finalement, ils avaient plutôt bien réussi.

Le jeune homme admirait ses parents. Ils étaient un modèle pour lui, des forces de la nature, heureux, amoureux, solides et surtout très ouverts d’esprit. Ils ne savaient que trop, ce que cela faisait d’être jugés et abandonnés par leur famille, par leurs amis. Ils s’étaient promis d’être toujours là pour leur fils, de l’écouter, le conseiller et le rassurer.

La seule chose qu’espérait Ian était de connaître l’amour qu’éprouvaient ses parents. Ils étaient ensemble depuis l’âge de 16 ans et ils s’aimaient comme au premier jour, plus encore. Toujours complices, amis avant tout.

Quelque chose les liait, quelque chose de beau, de fort, de noble. Quelque chose d’inexplicable, que rien n’aurait pu briser. »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :