Publié le

** 5 romans à offrir **

Chers lecteurs,

Noël approche à grands pas, j’ai donc décidé de vous donner un coup de pouce dans la course aux cadeaux de Noël, en vous conseillant 5 livres brochés à offrir.
Ce sont des livres qui m’ont marquée, des livres différents les uns des autres mais qui valent le détour.

 

Voici ma sélection:

 

 

Il était une lettre – Kathryn Hugues

http://amzn.to/2B7hS6H

Prix : 19€90 (broché) 7€60 (poche) 7€99 (kindle)

L’histoire 

Manchester, 1973. Tina, secrétaire dans une compagnie d’assurances, est bénévole dans une boutique caritative le samedi. Cette activité lui permet d’échapper quelques heures à son mari, Rick, violent et alcoolique. Alors qu’elle trie de vieux vêtements, dans la poche d’une veste de costume, elle met la main sur une lettre jamais ouverte ni postée. C’est une demande en mariage, datée de septembre 1939. Émue, Tina décide de retrouver la destinataire de ce courrier, Chrissie, pour le lui remettre. Une simple enveloppe peut-elle contenir la clé du bonheur ? Et le chagrin d’une femme saurait-il illuminer la vie d’une autre ?
À plusieurs décennies d’intervalle, deux histoires d’amour brisées en plein vol, deux destins de femmes au cœur meurtri. Un roman bouleversant.

L’auteur

Kathryn Hughes est née près de Manchester et s’est mise à l’écriture sur le tard. ll était une lettre, son premier roman, auto-édité début 2015, a remporté un succès immédiat et s’est retrouvé catapulté numéro 1 des ventes en Grande-Bretagne

Mon avis 

Une magnifique histoire, une valse d’émotions. J’ai adoré les bonds dans le passé ainsi que le thème de la seconde guerre mondiale, même s’il n’est que secondaire.  Les sujets abordés sont assez variés, la condition de la femme, les relations hors mariage, la pauvreté, la religion, les conditions de vie pendant la guerre, les mauvaises décisions ou encore les choix de vie.

Si vous souhaitez être plongés dans le passé, être touchés, émus, ce livre est fait pour vous.

Ce fut un coup de coeur!

 

Ne le dis pas à maman – Toni Maguire

http://amzn.to/2B8aSXk

Prix:  6,90€ (poche), 5.49 (kindle)

L’histoire

J’avais confiance en l’amour de ma mère. Elle lui dirait d’arrêter. Elle n’en fit rien. T. M.

L’histoire bouleversante d’une petite fille face à l’inceste et à la trahison… Stupéfiant. Daily Mirror

Cet ouvrage édifiant est le témoignage de l’extraordinaire courage de Toni Maguire. Closer Magazine

L’auteur

Toni Maguire est anglaise. Après avoir vécu 20 ans à Londres, elle partage aujourd’hui son temps entre Norfolk, en Angleterre, et Le Cap, en Afrique du Sud.

Mon avis

Quel livre !!

Le style est fabuleux, facile à lire, très bien écrit, fluide, on ne s’ennuie pas, on ne se perd pas dans les détails ou les anecdotes.

Tantôt dans la tête d’une petite fille, tantôt dans celle d’une adolescente, tantôt dans celle d’une femme adulte. Toni Maguire nous plonge dans son passé avec une facilité déconcertante.

La somme des détails est impressionnante, on arrive à sentir l’ambiance, l’odeur, à voir les maisons, les jardins, les écoles. On parvient à se plonger dans l’environnement qu’elle nous décrit, comme si on y était ! Rares sont les auteurs qui réussissent à nous immerger dans un univers et à nous faire ressentir des sensations, rien qu’à travers les mots.

Au-delà du talent indéniable de Toni, de son style, de sa touche personnelle… Quelle histoire !

On ne peut que s’attacher à cette petite fille confiante, débordante de gentillesse, d’amour et de rêves. Mais le récit d’Antoinette nous glace le sang, ce qu’elle subit année après année… La méchanceté, la froideur, les violences, le manque d’amour et d’affection, comment peut-on faire subir cela à un enfant? Quelle douleur de tourner ces pages, on retient son souffle à chaque instant. Conscients qu’il peut se produire un événement plus terrible que le précédent.

Malgré le drame, malgré l’horreur de cette histoire, Toni a su doser avec habileté les parties noires, à aucun moment on ne suffoque. Elle parvient à décrire ce tableau sombre tout en démontrant la complexité de ses sentiments pour ses parents et principalement pour sa mère. On comprend les difficultés qu’elle rencontre, le mal qu’elle a à sortir la tête de l’eau en raison de son besoin d’affection et de son besoin d’amour, malgré tout ce qu’elle a vécu. Cette histoire est bouleversante.

Ce livre est un vrai bijou (et je vous recommande la suite!).

 

 

L’immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes – Karine Lambert

http://amzn.to/2kg4MJQ

Prix: 6,60€ (poche), 6€99 (kindle)

L’histoire

Cinq femmes d’âges et d’univers différents cohabitent dans un immeuble parisien. Elles ne veulent plus entendre parler d’amour et ont inventé une autre manière de vivre. L’arrivée d’une nouvelle locataire va bousculer leur équilibre. Juliette est séduite par l’atmosphère chaleureuse de cette ruche, à un détail près : l’entrée est interdite aux hommes. Va-t-elle faire vaciller les certitudes de ses voisines ou renoncer, elle aussi ? Ce roman vif et tendre oscille entre humour et gravité pour nous parler de la difficulté d’aimer, des choix existentiels, des fêlures des êtres humains et de leur soif de bonheur. On s’y sent bien.

L’auteur

Karine Lambert est une photographe belge. Ses clichés sont de minuscules instants essentiels : éclats de rire, de sensualité, de fragilité, de vérité. Dévoreuse de livres, elle a toujours rêvé de partager sa passion pour les mots. D’une façon ou d’une autre, avec des images ou des phrases, elle raconte ce qui la touche.

L’immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes a remporté en 2014 le Prix Saga Café qui couronne le meilleur premier roman belge. Il est également en cours de traduction en plusieurs langues étrangères.

Mon avis

Quel joli livre !

Karine nous propose l’histoire de femmes blessées, par la vie, par l’amour, par les hommes. Des femmes qui ont trouvé refuge dans cet immeuble, qui n’ont plus voulu ouvrir leur cœur à l’amour d’un homme. Des femmes qui ont voulu se protéger, se regrouper pour survivre à la douleur.

On ne peut que comprendre cette envie de se replier sur soi-même et s’empêcher de fréquenter un homme pour cesser de souffrir lorsqu’on a été blessée. C’est une magnifique histoire d’amitié et de respect. Elles se sont fermées à l’amour d’un homme oui, mais pas à l’amitié, aux joies de la vie, au partage, à l’écoute des autres.

C’est une histoire tragique et belle à la fois, une histoire qui nous touche. On est forcément émues par la vie de ces femmes, par leurs souffrances, on se retrouve à un moment ou un autre dans leurs difficultés, leur passé.

Et puis, Juliette, jeune, joyeuse, intense arrive dans cet immeuble et bouscule leurs idées, leur train-train, leurs envies. Ces femmes qui se voilaient la face en pensant pouvoir vivre sans amour, se retrouvent confrontées à une jeune femme qui elle, n’a pas renoncé et a envie d’y croire encore malgré ses déboires. Elle va perturber leurs habitudes positivement et insuffler de l’espoir et de la joie de vivre dans cet immeuble qui semblait parfois endormi.

Je le recommande, c’est une petite bulle d’espoir et d’amour malgré les apparences.

 

La vie commence à 20h10 – Thomas Raphaël

http://amzn.to/2ycPwCt

Prix: 7,90€ (poche), 20€20 (broché), 7€49 (kindle)

L’histoire

Si, si, tout va bien, je vous assure. Après, à trente ans, j’avoue, j’imaginais ma vie un peu différemment. J’aurais bien aimé avoir terminé ma thèse. Avoir un job, un salaire, tout ça. Et si un éditeur avait pu accepter le roman que j’ai écrit en secret…
Quand une productrice propose à Sophie tout à la fois (un job et la promesse que son roman sera publié), ça sort du cœur : oui! Malheureusement pour elle, le job en question consiste à fabriquer un feuilleton télé. Un feuilleton télé ? Quelle horreur ! En même temps, une double vie, ça n’est pas si compliqué…

L’auteur

Thomas Raphaël a grandi sur le bassin d’Arcachon. Il a aujourd’hui 32 ans et habite à Paris.
Ses auteurs préférés sont PG Wodehouse et David Sedaris.
Ses films préférés sont Quand Harry rencontre Sally et Shortbus.
Ses séries préférées sont Girls et 30 Rock.
Scénariste, son premier succès « la vie commence à 20h10 » est inspiré de son expérience dans les coulisses des séries télé.

Mon avis

 

Le style de Thomas Raphaël est indéniable. Facile à lire, drôle, touchant, sans jamais s’ennuyer, c’est un plaisir de découvrir ses histoires.

Sophie est drôle, maladroite, perturbée par ses choix, par sa vie, par ce qu’elle doit faire, ce qu’on attend d’elle. Sa vie tourne autour de Marc, son compagnon et son roman. Tout va être chamboulé, perturbé, au point de remettre en question toute sa vie. Le style est léger et vraiment agréable. J’ai eu un coup de coeur pour Thomas Raphaël et je vous conseille vivement ses autres romans.

Sachez qu’il y a une suite aux aventures de Sophie, qui est bien meilleure que le tome 1. Dans le tome 2, l’évolution est flagrante, le chemin qu’elle parcourt est un réel plaisir, un chemin qui mène vers le bonheur ou ce qu’elle pense être le bonheur.

 

Demain est un autre jour – Lori Nelson Spielman 

http://amzn.to/2BS6Kr7

Prix: 15€99 (Kindle), 20€ (broché), 8€ (poche)

 

L’histoire

À la mort de sa mère, Brett Bohlinger pense qu’elle va hériter de l’empire de cosmétique familial. Mais, à sa grande surprise, elle ne reçoit qu’un vieux papier jauni et chiffonné : la liste des choses qu’elle voulait vivre, rédigée lorsqu’elle avait 14 ans. Pour toucher sa part d’héritage, elle aura un an pour réaliser tous les objectifs de cette life list… Mais la Brett d’aujourd’hui n’a plus rien à voir avec la jeune fille de l’époque. Enseigner ? Elle n’a aucune envie d’abandonner son salaire confortable pour batailler avec des enfants rebelles. Un bébé ? Andrew, son petit ami avocat, n’en veut pas. Entamer une vraie relation avec un père trop distant ? Les circonstances ne s’y prêtent guère. Tomber amoureuse ? C’est déjà fait, grâce à Andrew, à moins que…  Malgré tout, Brett va devoir quitter sa cage dorée pour tenter de relever le défi. Et elle est bien loin d’imaginer ce qui l’attend.

L’auteur

Lori Nelson Spielman est enseignante. Demain est un autre jour (Cherche midi, 2013) est son premier roman. Elle vit dans le Michigan avec son mari.

Les droits d’adaptation ont été achetés par la Fox.

Son second ouvrage « Un doux pardon » est paru en 2015.

Mon avis

J’ai beaucoup aimé ce livre, je l’ai dévoré en peu de temps.

On se trouve propulsés dans une histoire avec mille chemins, on se pose des questions sur l’issue, on se demande, comme dans une enquête, quel choix va faire Brett au cours de ses recherches pour accomplir les objectifs décidés par sa mère.

L’auteur décrit parfaitement l’amour qui liait Brett à sa mère, c’est d’ailleurs très touchant.

Qui n’aimerait pas voir sa vie basculer positivement en à peine une année ?! Tout est chamboulé dans la vie de Brett, dans le bon sens, elle met un coup de pied à ses habitudes par amour, par respect, par confiance en sa mère, plus que pour l’héritage !

Une belle leçon de vie qui nous apprend qu’il faut poursuivre ses rêves et ne pas se contenter du minimum quand on peut faire plus.

On y apprend aussi que l’on ne doit pas se fourvoyer sur ses sentiments, ne pas se juger par rapport au regard d’autrui, mais suivre son cœur, ses envies et ne pas abandonner les idées que nous avions adolescents.

Tout est possible ! Il faut y croire et se bousculer un peu pour parvenir à avoir une vie qui rend pleinement heureux. Le vrai bonheur !

Je recommande vivement ce livre !

J’espère que cette sélection vous aura aidé à trouver une idée de cadeau de Noël, pour vous-même ou pour vos proches.
A venir dans un prochain article : une sélection d’ebooks à prix réduits!

A bientôt!
Audrey

 

 

Publié le

* De l’importance de la promotion 1/2*

Cher lecteur,

 

J’espère que tu n’es pas trop frigorifié en ce début de mois de décembre.

 

Aujourd’hui, j’ai envie de te parler de la promotion. 

 

J’aime écrire, pas promouvoir

 

Le problème quand on est écrivain, c’est qu’on aime écrire et c’est tout. On adore se plonger dans l’histoire, imaginer ce qui arrive aux personnages, créer des scènes, chercher l’inspiration dans le quotidien, coucher les mots sur le papier. Mais lorsqu’on est autoédité, le travail ne s’arrête pas à la fin du premier jet, loin de là. J’ai même envie de dire que le plus difficile commence après le point final.
Car il faut relire, corriger, relire à nouveau. S’occuper des formalités administratives, de la mise en forme du texte, de la mise en page pour le broché, de la couverture, et surtout de la promotion.

Et toutes ces étapes peuvent rebuter ou effrayer les plus novices. De mon côté, je l’ai pris comme une grande aventure, l’occasion de découvrir plein de nouvelles choses (mon côté bonne élève, mon côté prof aussi!), j’ai donc été plutôt enthousiaste et j’ai fait de mon mieux pour me renseigner sur toutes les étapes, notamment grâce au super livre de Nathalie Bagadey, Autoédition: à vous de jouer (disponible ici: http://amzn.to/2nn4PIP), ce livre a été ma bible durant des mois, ma bouée, il m’a beaucoup appris. Pour le reste je suis allée surfer sur les blogs, j’ai lu beaucoup d’articles, j’ai regardé quelques vidéos aussi afin d’apprendre le plus de choses possible et je sais pertinemment qu’il y a encore beaucoup d’éléments qui m’échappent, mais je sais aussi que j’ai le temps de découvrir tout cela.

 

 

On ne doit pas faire l’impasse sur la promotion!

 

Je pense que la promotion est essentielle. Un auteur indé peut écrire le meilleur livre qui soit, s’il ne sait pas se promouvoir et faire du marketing, son roman pourra rapidement et facilement tomber dans l’oubli. Pourtant lorsqu’on est auteur, on a envie que notre livre soit lu, on a envie de partager notre histoire, pour cela il faut faire fonctionner le bouche à oreille, mais aussi les réseaux sociaux, les chroniques et les comms Amazon. Plein d’éléments à prendre en compte et à maîtriser afin de parvenir à faire connaitre son livre.

Du coup, aujourd’hui, je ne vais pas vous parler de mes techniques perso (elles viendront dans un prochain article à l’occasion de mon second roman), mais de la stratégie que j’ai imaginé pour promouvoir « Gourmandises de Noël » (disponible ici: http://amzn.to/2kjzHZD). Bien sûr, ce n’est pas une technique infaillible, ce n’est pas du tout THE technique, mais juste une idée qui a fait son chemin et qui a plutôt bien fonctionné!

 

La promo des Gourmandises de Noël du Club Des Indés

 

Notre idée était vraiment de rester naturels et proches des lecteurs. Notre force c’est notre diversité mais aussi notre proximité avec les personnes qui nous suivent. C’est vraiment un gros avantage de l’auteur indé en général, cette possibilité de discuter avec les lecteurs, d’expliquer ses romans, de donner son avis, d’échanger, c’est vraiment formidable. 
D’autre part, nous sommes 11 auteurs à participer à ce recueil, 11 auteurs aux styles divers et variés. 11 univers, 11 nouvelles très différentes. Nous avions donc envie de jouer aussi sur cette diversité, sur cette possibilité pour les gens de goûter à plusieurs genres. Il y en a vraiment pour tous les goûts et c’est aussi un plus pour les lecteurs.

Voici donc les étapes suivies pour cette promotion.

Etape 1: Parler d’une surprise de Noël, sans autre information. Notre thème étant Noël, l’idée était de jouer sur les mots, friandises, douceurs, sur des images de sapin, de cheminée, de lecture sous un plaid etc

Etape 2: Annoncer la liste des auteurs qui participent au projet.

Etape 3: Annoncer le projet et faire découvrir la couverture : un recueil de 11 nouvelles inédites.

Etape 4: Annoncer le titre des nouvelles.

Etape 5: Diffuser le Booktrailer.

Etape 6: Diffuser 11 interviews, une par jour, afin de faire découvrir l’univers de chaque nouvelle.

Etape 7: Publication =} Annoncer la gratuité du recueil.

 

Comme vous pouvez le constater, chaque étape n’est pas complexe, nul besoin d’imaginer des choses abracadabrantes pour promouvoir son livre. Bien sûr, on peut faire preuve d’originalité pour marquer les esprits, mais parfois la simplicité a du bon.

Ici, notre envie était vraiment de donner envie aux gens de nous découvrir et de faire monter la température tout au long des semaines. Nous avons diffusé les informations au compte goutte, afin de faire grandir l’impatience de chacun.
Pour chaque étape un ou plusieurs visuels ont été créés car une image marque les esprits. Cela nous permettait aussi de diffuser sur instagram.

 

Pourquoi ça a marché?

Oui, si tu te posais la question, ça a bien marché, car rien que le jour de sa sortie, Gourmandises de Noël a enregistré 200 « ventes ». Oui oui, tu as bien lu, en un seul jour. Et ça ne s’arrête pas là. Alors voilà mon explication quant au succès de notre recueil:

_ La promotion en elle-même qui a su donner envie aux gens de découvrir le recueil.

_ La participation de nos lecteurs et lectrices, d’auteurs ou de blogueuses qui ont relayé les informations.

_ Les 11 auteurs du recueil, car chacun diffusant les visuels, forcément à 11, on a beaucoup plus d’impact que seul.

_ Utiliser plusieurs réseaux sociaux (insta, facebook, twitter, blogs)

_ Le thème de noël, totalement d’actualité.

_ Le fait qu’il y ait de nombreux univers et des styles différents (il y en a pour tous les goûts)

_ La gratuité, même si l’info est arrivée tardivement et que beaucoup auraient sans doute craqué en payant, la gratuité a forcément attiré plus de monde. Notre but étant de remercier nos lecteurs et non pas de gagner de l’argent.

_ Le top 100 Kindle. Car nous sommes entrés très rapidement dans le Top 100 et dès le jour de la sortie, nous étions 1er, ça aide à gagner en visibilité.

_ Une magnifique couverture élaborée par Guillaume Levasseur.

 

 

Bien évidemment, lorsqu’on publie son roman seul, on ne peut pas jouer sur toutes ces étapes, mais je pense que dans l’idée, il faut disséminer les informations progressivement, afin de donner envie au lecteur de lire votre livre. Il faut absolument que l’idée fasse son chemin dans son esprit, que l’envie grandisse petit à petit jusqu’à ce que l’achat soit inéluctable.

Vous l’avez compris, la promotion est une étape essentielle pour parvenir à gagner en visibilité et à vendre son livre. Pour mon premier roman, je pense ne pas m’être trop mal débrouillée, puisqu’en 4 mois et demi, j’ai atteint les 700 exemplaires vendus et le nombre de pages lues n’est pas en reste, alors que j’étais une parfaite inconnue, sans aucun réseau et sans aucun contact. Pour mon second roman, j’ai amélioré ma stratégie, je l’ai développée, je vous ferai donc un retour après le lancement.

 

Si vous avez des remarques, des idées, des choses que vous avez testé et aimé ou non, n’hésitez pas à me contacter pour en discuter!

A bientôt,

Audrey

Publié le

** Roman N°2**

Chers lecteurs,

Aujourd’hui, j’ai décidé de vous parler de mon second roman. Je ne peux pas entrer dans les détails évidemment, car je souhaite garder la surprise mais je peux quand même partager quelques pistes avec vous.

Comme indiqué dans mon article « Des projets » (à lire ici = http://audreymartinez.fr/2017/09/17/des-projets/), je vous précisais que j’avais envie d’écrire un roman autour de Marta et Jack. Si vous n’avez pas encore lu « Maintenant et à jamais« , ces noms ne vous parlent peut-être pas. Alors voici une petite explication.


Dans mon premier roman (disponible ici =} http://audreymartinez.fr/boutique/), mes deux personnages principaux sont Emma et Ian, deux amoureux que la vie ne va pas épargner! Marta et Jack sont les parents de Ian. Et j’avais très envie d’écrire un roman autour de leur histoire, autour de leur rencontre. Le second roman se déroule donc dans les années 90 lorsque Marta et Jack n’avaient que 16ans. Il s’agit d’une romance, mais le contexte est totalement différent de mon premier roman car ici, j’avais des contraintes, je devais respecter les informations utilisées dans « Maintenant et à jamais ». J’avais donc moins de liberté quant aux grandes lignes de l’histoire, j’ai donc dû trouver d’autres moyens de rendre le roman intéressant et j’espère y être parvenue!

 

Sachez donc que le premier jet est terminé. Je dois donc passer à la relecture afin d’ajouter et modifier quelques éléments. Le roman devrait être publié début 2018 😉 Il faudra donc être un peu patients!

En attendant je vous souhaite de merveilleuses lectures!

 

Audrey