Archives de
Étiquette : promotion

Bilan de la Promo du mois Amazon

Bilan de la Promo du mois Amazon

Salut la compagnie,

J’espère que vous allez bien. Aujourd’hui, on se retrouve pour faire un petit bilan. En effet, j’ai pu participer à une promotion du mois avec mon premier roman et je voulais donc vous faire un petit retour.

Qu’est-ce que la promo du mois?

La promo du mois Amazon, c’est une mise en avant à prix réduit de l’un de vos romans durant un mois (je crois qu’il faut être sur KDP select, mais je n’en suis pas certaine). Vous apparaissez sur la page de la promo du mois, et Amazon envoie aussi quelques notifications ou mails à ses abonnés pour les informer des nouvelles promotions. En général, le prix doit être inférieur de 50% par rapport à son prix d’origine. Donc pour un roman de 2.99€, on met souvent 1.49€.

Comment bénéficier de cette promotion?

C’est Amazon qui décide! Eh oui… Donc Amazon vous contacte par mail et vous propose la promotion pour un roman bien précis et pour une période déterminée. Vous pouvez refuser, et c’est vous qui choisissez le prix, à condition qu’il soit inférieur à ce qui est indiqué.

Deux choses à préciser:

  • Ce serait un ordinateur qui déciderait des promotions. Bon en réalité, on sait très bien que certaines sociétés ont des passe-droits. Elles demandent des promos et les ont souvent (on a vu le cas avec le Prime Reading, qui a même été prolongé sur demande pour des auteurs), alors que pour les autres, nous sommes dépendants du bon vouloir d’Amazon.
  • Ce n’est pas parce qu’Amazon propose, que vous allez forcément avoir cette fameuse promotion. Amazon propose et ensuite décide parmi ceux qui ont dit “oui” s’ils feront ou non partie de la promotion. En général, ils envoient un mail de confirmation. (En général…)

Et pour “Maintenant et à jamais”?

J’ai donc été contactée pour que mon roman apparaisse dans la promotion du mois d’octobre. J’ai évidemment dit oui! Une mise en avant Amazon, c’est toujours un plus, et c’est dommage de la refuser, surtout qu’il est déjà assez rare d’en bénéficier.

J’ai mis mon livre à 1.49€ et il me semble que la promotion allait du 5 octobre au 4 novembre (ou quelque chose comme ça).

Bilan: Mon livre est entré dans le top 100 Amazon dès le début de la promotion, il a grimpé à la 12e place et ensuite il s’est stabilisé entre la 20e et la 40e place environ. Il y est donc resté durant toute la promotion, et même quelques jours après. Il avait déjà la pastille meilleure vente de sa catégorie: les violences conjugales, et il l’a donc conservée durant tout le mois.

Bilan des ventes: MEAJ a battu son record. C’est un livre qui se vend très bien, même deux ans après sa sortie. Il a dépassé le cap des 100 commentaires (actuellement 135), cela lui permet donc de gagner en visibilité, et la note étant très bonne, les ventes sont au rendez-vous. Malgré tout, le mois de promotion Amazon a explosé les ventes. Je dois vous dire que j’ai dû m’asseoir, car c’était assez incroyable.

Il a donc comptabilisé plus de 85 000 pages lues à lui seul dans le mois et a dépassé les 1200 ventes numériques (oui, oui, en un mois!). Pour moi, c’est juste dingue, hallucinant, incroyable. Vraiment, je n’en revenais pas!

Mais… pour “La valse des souvenirs”

En septembre, “La valse des souvenirs” a bénéficié d’une promo du mois Amazon. Et le résultat n’a pas été le même, je pense, pour deux raisons principales:

D’une part, j’ai fait une erreur de prix. Ils m’ont proposé dans le même temps une offre éclair (que je n’ai pas eue du coup) et j’ai mis le même tarif dans les deux cas : 0.99€. Grosse erreur. Je suis allée trop vite et il ne faut pas mettre un prix si bas pour une promo du mois. Autant vous dire que mes ventes de septembre ont pris un sacré coup car les redevances en ont été largement amoindries!

D’autre part, MEAJ a plus de 100 commentaires, tandis que LVDS est actuellement à 52 (il en avait un peu moins en septembre). Forcément, ça n’a pas le même impact. La valse des souvenirs n’est donc pas entré dans le top 100, même s’il y a eu des ventes (plus que d’habitude). Le résultat était donc plus mitigé.

En conclusion, je pense qu’il est bon d’accepter les propositions d’Amazon, car elles sont rares, et puis, proposition ne veut pas dire promotion validée. Il faut encore avoir un peu de chance. D’autre part, ça donne toujours de la visibilité et ça peut amener quelques commentaires supplémentaires. De mon côté, pour MEAJ, ce fut un super mois, j’en suis donc ravie! Vivement que tous mes romans atteignent les 100 commentaires (oui oui, dans mes rêves! :p).

A bientôt,

Audrey

L’importance des réseaux sociaux

L’importance des réseaux sociaux

Bonjour la compagnie,

Après quelques articles sur l’écriture vous proposant des moyens pour améliorer son texte, je vous propose un article sur l’autoédition et plus particulièrement sur l’importance des réseaux sociaux.

Alors je vais me concentrer sur les auteurs autoédités, c’est-à-dire les auteurs non édités par une maison d’édition, mais ce serait faux que de penser qu’une fois édité en ME, on n’a plus besoin de faire de promotion sur les réseaux sociaux. En fonction de la renommée de la ME et des moyens mis en place par celle-ci, les RS peuvent être moins importants. La popularité de l’auteur joue aussi beaucoup. Un Musso, par exemple, n’a pas besoin de faire de publicité de son côté. Mais pour tous les autres auteurs, les réseaux sociaux sont aujourd’hui un moyen non négligeable de faire connaître ses écrits, si ce n’est LE moyen indispensable.

Les réseaux sociaux, qu’est-ce que c’est?

Il fut un temps où les RS n’existaient pas. Il fut aussi un temps où on utilisait seulement messenger ou facebook. Et puis, aujourd’hui, un maximum d’applications existent, toutes très différentes, avec des exigences diverses. Il faut les connaître, en maîtriser les codes afin de les utiliser au maximum de leur potentiel.

Voici quelques applications que vous pouvez utiliser:

Facebook: le plus ancien et connu, il regroupe plus de 2 milliards d’utilisateurs. On y trouve des personnes de tous les pages. Les populations plus jeunes se trouvant dorénavant sur d’autres RS, Facebook reste quand même assez actif. Malgré tout, avec les nouvelles règles et les nouveaux algorithmes, les publications sont de moins en moins visibles par nos amis, voire par les gens qui sont abonnés à nos pages. Il est donc difficile de s’y faire connaître. Il faut être très actif sur sa page et avoir des lecteurs fidèles. On peut créer une page, un groupe, ou juste un compte auteur. On peut y partager des photos, des vidéos, des liens et payer pour bénéficier de publicité.

Twitter: mon réseau favori pour sa rapidité, sa fluidité, sa mixité.
Il regroupe plus de 320 millions d’utilisateurs. On trouve des auteurs, des blogueurs, une communauté qui se côtoie au quotidien et qui échange et s’entraide. Il est facile d’obtenir des RT (retweets). J’ai rencontré tous les auteurs autoédités avec lesquels j’ai discuté, travaillé, échangé, sur ce réseau. Je crois qu’il est indispensable à ce jour. Le hic? Le nombre de caractères limités et le temps court au cours duquel un tweet est visible (ça bouge très vite sur Twitter).

Instagram: Un réseau social très difficile à développer, mais qui en vaut la peine. Je trouve l’ambiance beaucoup plus détendue et respectueuse sur instagram, comparé aux autres réseaux. Le hic, il faut savoir faire de très belles photos car le niveau est haut. Si ce n’est pas le cas, votre nombre d’abonnés ne bougera pas beaucoup (et même avec ça, c’est difficile). Il y a tellement de comptes d’auteurs et de blogueurs littéraires que la bataille est rude (haha). J’adore aussi le format story (piqué à Snapchat) qui permet de partager plus de choses sur le quotidien, ses lectures, ses goûts, sa vie personnelle (sans entrer dans le domaine privé non plus) et qui permettent de partager autre chose que de la pub pour ses livres. Le hic? Pas de lien possible dans les publications (en story oui et dans sa bio aussi).

Youtube: Bien évidemment, Youtube propose un format différent. Il s’agit là de partager des vidéos. Évidemment, si vous n’êtes pas youtubeur, difficile de trouver quoi publier. Voici quelques idées: une succession d’images de personnages/lieux de votre roman, un booktrailer, une playlist à écouter en lisant le roman, après la lecture ou que vous avez vous-même écouté en l’écrivant, et pourquoi pas des lectures d’extrait. Si vous avez l’âme d’un youtubeur, vous pouvez aller plus loin et proposer des vidéos conseils, des vidéos qui parlent de vous, de vos livres ou de vos lectures. A vous de trouver votre voie.

Pinterest, c’est une galerie d’images (des boards). C’est réellement une mine d’informations (en tant que professeur,  je l’utilise beaucoup!). Il permet de renvoyer à son site auteur ou aux diverses boutiques sur lesquelles vos livres sont en vente. Je n’y suis pas très active en tant qu’auteur, mais je l’actualise à chaque nouveau roman que je publie. Vous pouvez y épingler vos photos préférées sur un tableau correspondant à un thème de votre choix, en mode public ou privé. Il compte aujourd’hui plus de 250 millions d’utilisateurs.

SnapChat: Snapchat est une application mobile gratuite de partage de photos et de vidéos. On peut aussi partager des vidéos en live comme sur Insta. La particularité de Snapchat est qu’on peut limiter la durée de vie d’un message photo ou vidéo, durée après laquelle le message est automatiquement effacé. Je ne l’utilise pas donc je ne peux pas en dire plus.

Linkedin: C’est est un réseau social professionnel en ligne. Il permet plutôt de mettre en contact des professionnels, de développer son réseau et de nouer des contacts. Il est aujourd’hui très utilisé pour partager des actualités professionnelles, des retours d’expérience ou encore échanger sur des sujets globalement liés au cadre professionnel. On peut aussi y ajouter son CV.

Evidemment, il en existe d’autres, mais certaines n’ont que peu d’intérêt pour les auteurs. J’ai sélectionné les plus utiles. N’hésitez pas à en proposer d’autres en commentaire.

Doit-on être sur tous les RS?

J’ai envie de dire oui et non (ça vous aide, hein!). En fait, je pense que les réseaux sont complémentaires et qu’il vaut mieux en utiliser plusieurs pour toucher plus de monde et développer son lectorat. Mais il ne faut pas non plus s’éparpiller au risque de perdre en efficacité. Ne vous forcez pas, ne perdez pas des heures sur tous les réseaux, choisissez-en certains, voire un seul si vous n’êtes pas à l’aise ou peu adeptes des RS. Commencez petit et augmentez votre présence et le nombre de réseaux progressivement. En gros, trouvez votre rythme et vos réseaux favoris.

Aperçu de mon compte Youtube

À quelle fréquence faut-il publier?

Tous les jours! C’est bête à dire et ça semble chronophage et fastidieux (ça l’est!), mais il n’y a pas de secret, il faut être présent! Et à l’heure de l’addiction aux RS, c’est presque plus dur de s’en passer que de publier. Si vous n’y arrivez pas, préférez un jour sur deux ou trois fois par semaine, mais surtout soyez régulier! Ne faites pas l’erreur de publier pendant une semaine, puis de disparaître pendant deux semaines, puis de revenir trois jours et de disparaître à nouveau. Cela n’aidera pas à développer votre lectorat. Il vaut mieux ne publier que trois fois par semaine toutes les semaines que de s’absenter pendant des jours ou des semaines entières. Bien sûr, la vie peut en décider autrement et il y a des cas particuliers, ici je vous parle d’un rythme à adopter dans l’idéal.

Programmer ses publications

Ouf! Rassurez-vous, vous devez être présent, mais pas forcément physiquement et en direct. Alors oui, il faut passer sur les RS, il faut échanger avec les gens, répondre aux commentaires, RT ou partager les promos des copains. Vous pouvez aussi partager en direct live sur l’écriture, votre quotidien ou tout autre sujet, mais pour vos publications régulières, vous pouvez programmer! Je l’utilise depuis plus d’un an maintenant (peut-être plus) et c’est idéal. En gros, chaque samedi, je prends une demi-heure à une heure pour programmer mes publications de la semaine suivante. Une publication par jour. Pour Instagram et Facebook, j’utilise Buffer (version gratuite, mais la version payante permet de gérer plus de comptes – pour facebook vous pouvez aussi programmer directement sur votre page (je le faisais avant, mais ça m’obligeait à programmer sur trois environnements différents!), et pour Twitter, j’utilise TweetDesk (à savoir que depuis quelques semaines, je ne prends plus le temps de programmer sur Twitter, je copie ma publication insta le matin et je la colle sur Twitter en la raccourcissant).
C’est vraiment un gain de temps durant la semaine! Il faut penser à programmer évidemment, mais ça vaut le coup! Je sais qu’il existe d’autres sites ou applications, mais je n’ai pas trouvé mon bonheur ailleurs que sur ces deux-là. Et rien ne vous empêche d’ajouter des publications en direct quand vous le souhaitez, mais vous savez que dans tous les cas, vos réseaux seront animés!

Aperçu de Buffer

Qu’est-ce que je dois publier?

Vaste question! Plusieurs choses sont possibles, voici quelques idées:

  • Des photos de vos livres
  • Des avis de lecteurs
  • Des chroniques de blogueurs
  • Votre actualité
  • Des questions à vos abonnés
  • Des informations sur vous ou vos livres
  • Les nouveaux commentaires Amazon ou Kobo
  • Les promotions (baisse de prix etc)
  • La sortie d’un nouveau roman
  • Des extraits
  • Des citations
  • Des anecdotes sur l’écriture
  • Des interviews
  • Vos lectures

En bref, trouvez votre rythme, choisissez des publications qui vous plaisent et demandez-vous aussi ce qu’attendent vos abonnés (lecteurs et auteurs). Mais n’oubliez pas de partager des publications de qualité. Enfin, faites attention à l’image que vous souhaitez donner. Ce n’est pas un compte personnel, mais un compte auteur que vous devez promouvoir.
Certains auteurs rechignent à mettre une photo d’eux, je peux le comprendre pour ceux qui font un métier particulier ou qui écrivent dans des genres tels que l’érotisme. Pour les autres, je vous conseille d’ajouter une photo de vous en photo de profil. Cela crée un lien et les lecteurs se sentiront plus proches de vous. Et n’hésitez pas à parler un peu de vous, de votre quotidien, de l’écriture. Il ne faut pas tomber dans l’extrême en ne partageant que de la publicité pour vos livres! Ce serait lassant pour vos abonnés.

Aperçu de mon compte Pinterest

Est-ce que je peux m’en passer?

NON, NON et re-NON!

Je parle avec le recul, après deux ans d’autoédition. Je n’ai pas à me plaindre de mes ventes, j’ai trouvé un lectorat, certaines lectrices fidèles me suivent depuis un moment, d’autres sont plus récentes. Je fais partie d’une belle communauté d’auteurs et je suis convaincue qu’il ne faut pas se passer des RS. Ils nous sont indispensables car nous n’avons que trop peu d’autres moyens de communiquer. Certains auteurs font des salons, des dédicaces, soit, c’est un autre canal de diffusion. De mon côté, je n’en fais pas et je me contente d’Amazon et des RS et ça marche!

Je vois beaucoup d’auteurs, sur les groupes facebook notamment, qui se plaignent de leurs ventes, qui ne comprennent pas pourquoi ils ne vendent pas, pourquoi ça ne décolle pas etc C’est simple, c’est de l’investissement! Ça prend du temps, de l’énergie, il faut être présent, il faut être régulier, il faut travailler dur (évidemment d’autres éléments entrent en ligne de compte). Les RS sont un moyen de se faire connaître, mais il faut les comprendre, les connaître, les apprivoiser et savoir les utiliser au mieux.

Aperçu de mon compte Instagram

N’oubliez pas les hashtags

Twitter est le Roi des #, même si Insta le talonne. Les hashtags sont essentiels et permettent à votre publication d’être repérée par des personnes qui ne font pas forcément partie de vos abonnés. Regardez les # qui marchent sur des comptes similaires aux vôtres, créez aussi des #. On a vu les #vendredilecture #jeudiautoédition #mardiconseil #dimancheromance #samedidecommenter prendre de l’ampleur ces derniers temps, car ils sont suivis par les auteurs et les blogueurs qui se prennent au jeu. Chacun veut gagner en visibilité et donne de la visibilité aux autres par la même occasion, c’est du donnant-donnant et même du gagnant-gagnant.

Alors, n’hésitez pas et lancez-vous!

Par contre, ne vous amusez pas à chercher un # populaire (vous pouvez trouver la liste chaque jour sur Twitter) mais qui n’a rien à voir avec vos livres. Ça n’aurait aucun intérêt.

Aperçu de mon compte Twitter

Bilan personnel

Je pense que ce sont les réseaux sociaux qui m’ont permis de gagner en visibilité au fil des mois. Tout ne s’est pas fait en un mois, ni même en deux ou trois, ça a pris beaucoup plus de temps. J’ai aussi croisé la route d’auteurs et blogueurs avec lesquels je suis toujours en contact, même deux ans après. Les RS permettent de nouer des relations qui peuvent être durables. Alors évidemment, publier des livres régulièrement, avoir des lecteurs fidèles, écrire des livres de qualité, bénéficier de promotions ou de pub amazon, tout cela aide aussi à développer son lectorat et à gagner en visibilité, mais ne délaissez pas les RS, ils sont bien trop précieux pour les autoédités. Amazon, c’est une immense jungle avec des milliers de titres. Difficile de tirer son épingle du jeu, mais grâce aux réseaux, vous pouvez y arriver.

Mes réseaux, si vous voulez me rejoindre ^^

Page facebookCompte facebookTwitterInstagramPinterestYoutube

A bientôt,

Audrey

Mon rôle de Rédactrice En Chef pour Livrenpromo

Mon rôle de Rédactrice En Chef pour Livrenpromo

 

Bonjour chers lecteurs,

 

Aujourd’hui, j’avais envie de vous parler de mon rôle dans l’équipe de Livrenpromo.

 

Livrenpromo, qu’est-ce que c’est?

Livrenpromo est un site qui a été créé par Angeline Sirba, il y a un an (oui oui, le 26 avril 2017). Il a pour but de recenser toutes les promotions concernant des ebooks édités ou autoédités. Nous avons une référenceuse promos qui s’occupe d’enregistrer les promotions qu’elle découvre via le net ou les réseaux sociaux mais sachez que chaque auteur peut enregistrer sa promo directement sur le site.

DÉCOUVRIR LIVRENPROMO

 

 

Depuis quelques mois, nous avons aussi mis en place une Rédac. Nous vous proposons des articles divers et variés dans le domaine de la littérature! À lire absolument!

LIRE LES ARTICLES LIVRENPROMO

 

Mes articles sont disponibles sur mon site: ICI.

 

 

Comment j’ai commencé?

Il y a quelques mois, Angeline a passé une annonce sur les réseaux sociaux afin de recruter des rédacteurs et rédactrices pour son site. J’ai immédiatement postulé car je trouvais l’idée sympa. Je suis donc devenue rédactrice, puis pendant quelque temps, référenceuse promos.
J’écrivais donc des articles et j’enregistrais les promotions sur le site.

 

Mon rôle de Rédactrice en Chef

Et puis, récemment, après discussion avec Angeline, nous avons décidé de me confier le rôle de Rédactrice en Chef qui me convenait mieux et surtout m’emballait beaucoup plus que le référencement de promos (j’ai donc laissé ce rôle à une autre rédactrice^^).
Depuis l’équipe s’est agrandie et nous travaillons de concert pour développer le site, créer de bons articles, trouver des idées pour satisfaire les abonnés (plus d’un millier!).

Quel est mon rôle? En plus de rédiger des articles pour le site, je m’occupe aussi de la relecture et de la correction des articles de tous les rédacteurs. Je fais la mise en page, j’ajoute les liens d’achat, des photos, des vidéos, si besoin. Je fais aussi attention à la qualité des photos publiées et je crée le visuel en rapport avec chaque article (l’image que vous trouvez au début de l’article).

Comme vous le voyez, je ne chôme pas! Mais j’adore ça, car je discute avec les rédacteurs, j’apprends beaucoup de choses via leurs articles et créer les visuels est assez amusant, même si tout cela me prend beaucoup de temps!

 

Alors n’hésitez pas à aller faire un petit tour sur notre site, à lire nos articles, à regarder les promos, car croyez-moi, ça en vaut la peine!

À bientôt,

Audrey

Les publicités Facebook

Les publicités Facebook

 

Bonjour chers lecteurs,

 

Aujourd’hui, je voulais vous parler des publicités Facebook! J’en ai beaucoup entendu parler au cours de ces derniers mois, et même si je me fie souvent à l’avis de mes collègues auteurs qui ont tenté l’expérience avant moi, j’aime bien me forger aussi ma propre opinion, j’ai donc décidé un jour de tester une publicité payante facebook. Hors de question de dépenser une fortune, mais je voulais tenter, je viens donc faire un petit bilan avec vous.

 

J’ai créé un post facebook avec une jolie image et quelques informations sur mon premier roman Maintenant et à jamais. Des éléments qui se veulent attractifs et rassurants pour les lecteurs. Et puis, je me suis dit, allez pourquoi ne pas tenter une publicité, pour voir…

Voici ma publication et l’image associée.

Et voici le résultat après une semaine de publicité:

 

J’avais ciblé des femmes de 18 à 65+ ans qui vivent en France. Rien de trop sélectif (peut-être était-ce préférable? Je ne sais pas vraiment).

Au niveau de mes ventes, aucun changement durant cette période, mon roman s’est vendu autant que d’habitude, ni plus, ni moins. Sur le long terme, peut-être… ? À voir… Avec 19 partages quand même, je suis étonnée, du peu d’impact!

Au niveau des résultats facebook:

  • 19 partages
  • 3 commentaires (inutiles?!)
  • 51 j’aime
  • 89 interactions (Késako?!)
  • 904 personnes atteintes (mouhaha!)

 

 

En conclusion, je ne suis toujours pas convaincue par les publicités facebook. Je n’ai pas croisé une seule personne qui m’a confirmé l’impact positif de ces promotions. Peut-être y a-t-il des astuces à connaitre…? J’ai hâte d’en apprendre plus alors si ça a marché pour vous, n’hésitez pas à me contacter par commentaire ou par mail car je serais ravie d’échanger avec vous.

À bientôt,

Audrey

 

Sortie de “Contre vents et marées”

Sortie de “Contre vents et marées”

Chers lecteurs,

C’est le grand jour!! Contre vents et marées est disponible sur Amazon, ici  = http://amzn.to/2F1yA6l

En format broché et numérique, avec un prix de lancement à 0.99€! Profitez-en!

Sachez que le format broché est juste sublime! Je l’adore! J’ai beaucoup travaillé pour que le rendu soit parfait! ♥


Cette histoire est particulière, elle coule de source, je ne pouvais pas passer à côté de ce roman, car je me devais d’écrire l’histoire de Marta et Jack, ces parents formidables dans “Maintenant et à jamais“. Je voulais leur dédier un livre et c’est chose faite. J’espère que vous serez embarqués par leur passé, leur rencontre, les premiers émois, les difficultés qu’ils ont rencontré.

Plongez-vous dans les années 90, en compagnie de mes deux amoureux, et revenez me voir, le sourire aux lèvres, heureux d’avoir fait leur connaissance au cours de ces quelques pages.

Merci de me soutenir dans cette belle aventure, sachez que je vous réserve un troisième livre, très différent des deux premiers.

Je compte sur vous pour relayer l’information à vos proches, sur les réseaux sociaux et dans votre quotidien car #CVEM ne pourrait pas vivre une aussi belle aventure que #MEAJ sans vous.

Pour obtenir des exemplaires dédicacés, il va falloir attendre un petit peu mais je vous promets qu’ils seront disponibles rapidement sur mon site!

 


A bientôt.
Audrey

** Bilan des 6 mois de MEAJ **

** Bilan des 6 mois de MEAJ **

Bonjour chers lecteurs,

Maintenant et à jamais” a été publié le 14 juillet 2017. Date qui avait son importance car c’était un an jour pour jour après l’attentat de Nice, date qui a bouleversé ma vie et qui m’a poussée à me lancer dans l’aventure de la publication, un rêve longtemps mis de côté.

Nous sommes maintenant en février 2018, MEAJ a un peu plus de 6 mois d’existence. Je vous propose donc un bilan de ces 6 mois.

 

Les débuts

MEAJ n’a pas connu un succès fulgurant immédiatement, et pour cause, j’étais absolument inconnue. Aucun contact dans le monde de l’édition, je ne connaissais pas d’auteurs, ni de blogueurs. J’étais complètement novice. Je gérais moi-même un petit blog littéraire sans prétention qui me permettait de partager mes lectures, mais au-delà de ça, je n’y connaissais rien.
Je me suis donc un peu renseignée avant de lancer MEAJ, notamment grâce au fabuleux livre de Nathalie Bagadey http://amzn.to/2FXuI6f qui a été mon livre de chevet, ma référence durant les mois qui ont précédé la date de sortie. Je n’avais aucune idée de tout ce qu’un auteur indé devait accomplir pour pouvoir “paraître professionnel” et grâce à Nathalie, je me suis sentie beaucoup moins perdue. J’ai bien sûr fait des recherches sur internet, regardé des vidéos youtube, lu des conseils d’auteurs, tout cela pour savoir quelles formalités accomplir, comment présenter mon roman, ce que je devais écrire sur les premières et dernières pages etc En bref, je me suis formée par moi-même.
J’ai aussi lancé ce site, des comptes sur les réseaux sociaux afin de commencer à créer une communauté autour de moi.
Bref de fil en aiguille, j’ai réussi à augmenter mon nombre d’abonnés sur les différents réseaux, mais cela m’a pris plusieurs mois et aujourd’hui la communauté continue de s’agrandir, j’ai d’ailleurs pu faire de superbes rencontres grâce aux réseaux sociaux!

En un mois et demi (du 14 au 31 juillet + le mois d’août), MEAJ a totalisé 28 ventes numériques et 26 ventes en format papier. J’étais plutôt contente car des lecteurs et des lectrices m’ont fait confiance alors que je n’avais jamais rien écrit. Les premiers commentaires ont commencé à pleuvoir, les 25 premiers avis Amazon étaient des 5 étoiles, ce qui a fortement aidé à rassurer les lecteurs.

Et puis, début septembre, j’ai lancé ma première promo (je n’avais pas fait de promo de lancement car je ne savais pas y faire!) juste trois jours à 0.99€ et MEAJ était lancé! En septembre je suis passée à 115 ventes numériques. En octobre, j’ai eu la chance d’être sélectionnée pour le Mois des Indés, et là 339 ventes sur le mois. En bref ma première promo a probablement lancé MEAJ. D’autre part, j’ai commencé à maitriser un peu mieux la promotion sur les réseaux sociaux, j’ai aussi eu recours au site simplement pro pour bénéficier de chroniques. Je dois dire que le fait d’avoir lancé mon livre durant l’été n’a sûrement pas aidé, je ne suis pas certaine que pendant les grandes vacances, les ventes soient excellentes, surtout pour un auteur inconnu. Mais je ne pouvais pas choisir une autre date, je ne regrette rien car cette date comptait pour moi.

 

KDP Select

Comme vous le savez peut-être, j’ai opté pour le programme KDP Select. En effet, je ne vends que sur Amazon. Je ne pense pas que les autres canaux de distribution soient vraiment efficaces et les pages lues via leur programme d’abonnement m’apporte beaucoup de lecteurs en plus. J’y inscrirai donc tous mes livres jusqu’à ce que je trouve une solution qui m’amène plus de visibilité.
En 6 mois, les pages lues ont amené 589 lecteurs supplémentaires. Ce n’est pas négligeable!

En conclusion

On parle souvent du lancement d’un livre et de son importance. C’est vrai. Il vaut mieux faire un super lancement et espérer que la suite soit toute aussi bonne (je pense notamment au troisième livre d’Anaïs W). Mais, aujourd’hui mon parcours montre que même avec un mauvais lancement, on peut quand même parvenir à faire connaitre son livre. Peut-être pas autant qu’un auteur connu, peut-être pas autant que d’autres auteurs indés, mais je pense que si je compare mon expérience à d’autres, je n’ai pas à en rougir, je suis plutôt fière d’en être arrivée là en partant de zéro! Pour un premier livre, je suis ravie du résultat.

Pour parler chiffres, MEAJ totalise à présent 902 ventes numériques, 48 ventes en papier et 589 lecteurs grâce aux pages lues, soit un total de 1539 lecteurs.

Et je suis contente de dire qu’à l’heure actuelle, soit 8 jours après ce bilan, nous avons franchi le palier des 1000 ventes pures et dépassé les 1600 lecteurs!! ♥

 

Et la suite?

Je connais un peu plus les ficelles du “métier” et je maitrise certaines clés que je ne maitrisais pas il y a 6 mois. Mais je dois encore travailler, apprendre, tester, échouer, me relever, recommencer, comme toute personne qui apprend, qui avance, qui tente des choses. Alors je compte bien m’accrocher car à terme, mon rêve serait de pouvoir vivre de l’écriture et le parcours sera extrêmement long, je n’en doute pas.

J’espère développer les ventes papier, peut-être via des salons ou des dédicaces (j’y réfléchis pour le moment).

Mon second roman est sur le point de paraitre (le 14 février 2018) si vous avez manqué l’information, il est en lien direct avec MEAJ car je raconte l’histoire de Marta et Jack, les parents de Ian, le protagoniste de MEAJ.
Mon troisième roman est en cours d’écriture, il est totalement différent des deux autres, même s’il s’agit aussi d’une romance.

 

 

J’espère vous compter parmi mes lecteurs.

A bientôt,

Audrey

* De l’importance de la promotion *

* De l’importance de la promotion *

Cher lecteur,

 

J’espère que tu n’es pas trop frigorifié en ce début de mois de décembre.

 

Aujourd’hui, j’ai envie de te parler de la promotion. 

 

J’aime écrire, pas promouvoir

 

Le problème quand on est écrivain, c’est qu’on aime écrire et c’est tout. On adore se plonger dans l’histoire, imaginer ce qui arrive aux personnages, créer des scènes, chercher l’inspiration dans le quotidien, coucher les mots sur le papier. Mais lorsqu’on est autoédité, le travail ne s’arrête pas à la fin du premier jet, loin de là. J’ai même envie de dire que le plus difficile commence après le point final.
Car il faut relire, corriger, relire à nouveau. S’occuper des formalités administratives, de la mise en forme du texte, de la mise en page pour le broché, de la couverture, et surtout de la promotion.

Et toutes ces étapes peuvent rebuter ou effrayer les plus novices. De mon côté, je l’ai pris comme une grande aventure, l’occasion de découvrir plein de nouvelles choses (mon côté bonne élève, mon côté prof aussi!), j’ai donc été plutôt enthousiaste et j’ai fait de mon mieux pour me renseigner sur toutes les étapes, notamment grâce au super livre de Nathalie Bagadey, Autoédition: à vous de jouer (disponible ici: http://amzn.to/2nn4PIP), ce livre a été ma bible durant des mois, ma bouée, il m’a beaucoup appris. Pour le reste je suis allée surfer sur les blogs, j’ai lu beaucoup d’articles, j’ai regardé quelques vidéos aussi afin d’apprendre le plus de choses possible et je sais pertinemment qu’il y a encore beaucoup d’éléments qui m’échappent, mais je sais aussi que j’ai le temps de découvrir tout cela.

 

 

On ne doit pas faire l’impasse sur la promotion!

 

Je pense que la promotion est essentielle. Un auteur indé peut écrire le meilleur livre qui soit, s’il ne sait pas se promouvoir et faire du marketing, son roman pourra rapidement et facilement tomber dans l’oubli. Pourtant lorsqu’on est auteur, on a envie que notre livre soit lu, on a envie de partager notre histoire, pour cela il faut faire fonctionner le bouche à oreille, mais aussi les réseaux sociaux, les chroniques et les comms Amazon. Plein d’éléments à prendre en compte et à maîtriser afin de parvenir à faire connaitre son livre.

Du coup, aujourd’hui, je ne vais pas vous parler de mes techniques perso (elles viendront dans un prochain article à l’occasion de mon second roman), mais de la stratégie que j’ai imaginé pour promouvoir “Gourmandises de Noël” (disponible ici: http://amzn.to/2kjzHZD). Bien sûr, ce n’est pas une technique infaillible, ce n’est pas du tout THE technique, mais juste une idée qui a fait son chemin et qui a plutôt bien fonctionné!

 

La promo des Gourmandises de Noël du Club Des Indés

 

Notre idée était vraiment de rester naturels et proches des lecteurs. Notre force c’est notre diversité mais aussi notre proximité avec les personnes qui nous suivent. C’est vraiment un gros avantage de l’auteur indé en général, cette possibilité de discuter avec les lecteurs, d’expliquer ses romans, de donner son avis, d’échanger, c’est vraiment formidable. 
D’autre part, nous sommes 11 auteurs à participer à ce recueil, 11 auteurs aux styles divers et variés. 11 univers, 11 nouvelles très différentes. Nous avions donc envie de jouer aussi sur cette diversité, sur cette possibilité pour les gens de goûter à plusieurs genres. Il y en a vraiment pour tous les goûts et c’est aussi un plus pour les lecteurs.

Voici donc les étapes suivies pour cette promotion.

Etape 1: Parler d’une surprise de Noël, sans autre information. Notre thème étant Noël, l’idée était de jouer sur les mots, friandises, douceurs, sur des images de sapin, de cheminée, de lecture sous un plaid etc

Etape 2: Annoncer la liste des auteurs qui participent au projet.

Etape 3: Annoncer le projet et faire découvrir la couverture : un recueil de 11 nouvelles inédites.

Etape 4: Annoncer le titre des nouvelles.

Etape 5: Diffuser le Booktrailer.

Etape 6: Diffuser 11 interviews, une par jour, afin de faire découvrir l’univers de chaque nouvelle.

Etape 7: Publication =} Annoncer la gratuité du recueil.

 

Comme vous pouvez le constater, chaque étape n’est pas complexe, nul besoin d’imaginer des choses abracadabrantes pour promouvoir son livre. Bien sûr, on peut faire preuve d’originalité pour marquer les esprits, mais parfois la simplicité a du bon.

Ici, notre envie était vraiment de donner envie aux gens de nous découvrir et de faire monter la température tout au long des semaines. Nous avons diffusé les informations au compte goutte, afin de faire grandir l’impatience de chacun.
Pour chaque étape un ou plusieurs visuels ont été créés car une image marque les esprits. Cela nous permettait aussi de diffuser sur instagram.

 

Pourquoi ça a marché?

Oui, si tu te posais la question, ça a bien marché, car rien que le jour de sa sortie, Gourmandises de Noël a enregistré 200 “ventes”. Oui oui, tu as bien lu, en un seul jour. Et ça ne s’arrête pas là. Alors voilà mon explication quant au succès de notre recueil:

_ La promotion en elle-même qui a su donner envie aux gens de découvrir le recueil.

_ La participation de nos lecteurs et lectrices, d’auteurs ou de blogueuses qui ont relayé les informations.

_ Les 11 auteurs du recueil, car chacun diffusant les visuels, forcément à 11, on a beaucoup plus d’impact que seul.

_ Utiliser plusieurs réseaux sociaux (insta, facebook, twitter, blogs)

_ Le thème de noël, totalement d’actualité.

_ Le fait qu’il y ait de nombreux univers et des styles différents (il y en a pour tous les goûts)

_ La gratuité, même si l’info est arrivée tardivement et que beaucoup auraient sans doute craqué en payant, la gratuité a forcément attiré plus de monde. Notre but étant de remercier nos lecteurs et non pas de gagner de l’argent.

_ Le top 100 Kindle. Car nous sommes entrés très rapidement dans le Top 100 et dès le jour de la sortie, nous étions 1er, ça aide à gagner en visibilité.

_ Une magnifique couverture élaborée par Guillaume Levasseur.

 

 

Bien évidemment, lorsqu’on publie son roman seul, on ne peut pas jouer sur toutes ces étapes, mais je pense que dans l’idée, il faut disséminer les informations progressivement, afin de donner envie au lecteur de lire votre livre. Il faut absolument que l’idée fasse son chemin dans son esprit, que l’envie grandisse petit à petit jusqu’à ce que l’achat soit inéluctable.

Vous l’avez compris, la promotion est une étape essentielle pour parvenir à gagner en visibilité et à vendre son livre. Pour mon premier roman, je pense ne pas m’être trop mal débrouillée, puisqu’en 4 mois et demi, j’ai atteint les 700 exemplaires vendus et le nombre de pages lues n’est pas en reste, alors que j’étais une parfaite inconnue, sans aucun réseau et sans aucun contact. Pour mon second roman, j’ai amélioré ma stratégie, je l’ai développée, je vous ferai donc un retour après le lancement.

 

Si vous avez des remarques, des idées, des choses que vous avez testé et aimé ou non, n’hésitez pas à me contacter pour en discuter!

A bientôt,

Audrey

** BLACK FRIDAY **

** BLACK FRIDAY **

Mes chers lecteurs,

 

Comme j’adore vous gâter, je vous ai réservé une petite surprise à l’occasion du Black Friday. Le quoi?! oO

Comment?! Vous ne connaissez pas encore le Black Friday? Pas de panique, me voici, armée de mon surpuissant google!

Aux Etats-Unis et au Canada, le Black Friday (littéralement le vendredi noir, parfois traduit par vendredi fou) se déroule le lendemain du repas de Thanksgiving soit le 24 novembre cette année. Il marque traditionnellement le coup d’envoi de la période des achats de fin d’année. Plusieurs commerçants profitent de ce moment pour proposer des soldes.

Sachez qu’en France, le Black Friday se passe principalement sur Internet. Quelques enseignes telles que Amazon, Cdiscount, Apple ou encore PriceMinister surfent sur la vague et proposent des promotions importantes, valables 24h, la semaine précédent le Black Friday, ou encore le week-end entier.*  

Alors heureux d’avoir appris quelque chose? Ne me remerciez pas… C’est avec plaisir :p

Et maintenant vous me voyez venir avec mes grands sabots? Je me suis dit, pourquoi pas participer moi aussi au Black Friday et proposer une promotion sur “Maintenant et à jamais”?

C’est donc chose faite, de vendredi à dimanche inclus, l’ebook sera à seulement 0.99€ au lieu de 2.99€! Il faut sauter sur l’occasion!

 

J’en profite pour vous rappeler que le broché de “Maintenant et à jamais” est disponible sur Amazon (ici http://amzn.to/2hVRgxU ).

Mais aussi sur mon site (ici http://audreymartinez.fr/produit/maintenant-et-a-jamais/ ).

Vous pouvez avoir un PACK CADEAU à offrir ou à vous offrir avec des petites surprises bien emballées, rien que pour vous! (ici: http://audreymartinez.fr/produit/pack-cadeau-maintenant-et-a-jamais/)

Enfin, un recueil de nouvelles “Gourmandises de Noël” auquel j’ai participé avec #LeClubDesIndés sera publié le 1er décembre, j’espère que vous serez au rendez-vous. Ma nouvelle “Mon Héloïse” est un condensé d’émotions, de nostalgie, d’amour et de délicatesse. 

 

Je vous souhaite de merveilleuses lectures,

A bientôt,

Audrey

 

*Source Wikipédia 

%d blogueurs aiment cette page :