Publié le

Les personnages de #CVEM (à paraître le 14 février)

Chers lecteurs,

Aujourd’hui, je vous présente le dernier article concernant Contre vents et marées, car la sortie est imminente. Je voulais donc vous parler d’un élément essentiel de mon roman: les personnages.

Bien sûr, chacun est libre d’imaginer les personnages d’un roman comme il le souhaite, mais j’avais envie de vous montrer les visages qui s’approchent le plus des personnages que j’ai imaginés lorsque j’ai écrit cette histoire.

Je suis fan de Monsieur Raymond, tant sa bouille, que son caractère dans le roman. Mon petit coup de coeur personnel. ♥

 

Et voici des éléments vous permettant de découvrir mes deux personnages principaux. Toutes ces images ont une signification particulière dans le roman. J’espère que vous les retrouverez au cours de votre lecture.

 

 

Rendez-vous mercredi 14 février pour découvrir mon second roman. J’y ai mis tout mon coeur, sachez que Marta et Jack ont écrit eux-même cette histoire. Je n’ai été que la personne qui retranscrit ce que ces personnages m’ont dicté, ils m’ont murmuré leur histoire, leur rencontre, leur passé. Et j’espère que vous serez embarqués par ce récit touchant et plein de douceur.
Si vous avez aimé #MEAJ, ne manquez pas ce rendez-vous avec ces parents formidables!

Je compte sur vous pour relayer l’information le 14. ♥ Merci de faire partie de cette belle communauté.
Audrey

Publié le

** Bilan des 6 mois de MEAJ **

Bonjour chers lecteurs,

« Maintenant et à jamais » a été publié le 14 juillet 2017. Date qui avait son importance car c’était un an jour pour jour après l’attentat de Nice, date qui a bouleversé ma vie et qui m’a poussée à me lancer dans l’aventure de la publication, un rêve longtemps mis de côté.

Nous sommes maintenant en février 2018, MEAJ a un peu plus de 6 mois d’existence. Je vous propose donc un bilan de ces 6 mois.

 

Les débuts

MEAJ n’a pas connu un succès fulgurant immédiatement, et pour cause, j’étais absolument inconnue. Aucun contact dans le monde de l’édition, je ne connaissais pas d’auteurs, ni de blogueurs. J’étais complètement novice. Je gérais moi-même un petit blog littéraire sans prétention qui me permettait de partager mes lectures, mais au-delà de ça, je n’y connaissais rien.
Je me suis donc un peu renseignée avant de lancer MEAJ, notamment grâce au fabuleux livre de Nathalie Bagadey http://amzn.to/2FXuI6f qui a été mon livre de chevet, ma référence durant les mois qui ont précédé la date de sortie. Je n’avais aucune idée de tout ce qu’un auteur indé devait accomplir pour pouvoir « paraître professionnel » et grâce à Nathalie, je me suis sentie beaucoup moins perdue. J’ai bien sûr fait des recherches sur internet, regardé des vidéos youtube, lu des conseils d’auteurs, tout cela pour savoir quelles formalités accomplir, comment présenter mon roman, ce que je devais écrire sur les premières et dernières pages etc En bref, je me suis formée par moi-même.
J’ai aussi lancé ce site, des comptes sur les réseaux sociaux afin de commencer à créer une communauté autour de moi.
Bref de fil en aiguille, j’ai réussi à augmenter mon nombre d’abonnés sur les différents réseaux, mais cela m’a pris plusieurs mois et aujourd’hui la communauté continue de s’agrandir, j’ai d’ailleurs pu faire de superbes rencontres grâce aux réseaux sociaux!

En un mois et demi (du 14 au 31 juillet + le mois d’août), MEAJ a totalisé 28 ventes numériques et 26 ventes en format papier. J’étais plutôt contente car des lecteurs et des lectrices m’ont fait confiance alors que je n’avais jamais rien écrit. Les premiers commentaires ont commencé à pleuvoir, les 25 premiers avis Amazon étaient des 5 étoiles, ce qui a fortement aidé à rassurer les lecteurs.

Et puis, début septembre, j’ai lancé ma première promo (je n’avais pas fait de promo de lancement car je ne savais pas y faire!) juste trois jours à 0.99€ et MEAJ était lancé! En septembre je suis passée à 115 ventes numériques. En octobre, j’ai eu la chance d’être sélectionnée pour le Mois des Indés, et là 339 ventes sur le mois. En bref ma première promo a probablement lancé MEAJ. D’autre part, j’ai commencé à maitriser un peu mieux la promotion sur les réseaux sociaux, j’ai aussi eu recours au site simplement pro pour bénéficier de chroniques. Je dois dire que le fait d’avoir lancé mon livre durant l’été n’a sûrement pas aidé, je ne suis pas certaine que pendant les grandes vacances, les ventes soient excellentes, surtout pour un auteur inconnu. Mais je ne pouvais pas choisir une autre date, je ne regrette rien car cette date comptait pour moi.

 

KDP Select

Comme vous le savez peut-être, j’ai opté pour le programme KDP Select. En effet, je ne vends que sur Amazon. Je ne pense pas que les autres canaux de distribution soient vraiment efficaces et les pages lues via leur programme d’abonnement m’apporte beaucoup de lecteurs en plus. J’y inscrirai donc tous mes livres jusqu’à ce que je trouve une solution qui m’amène plus de visibilité.
En 6 mois, les pages lues ont amené 589 lecteurs supplémentaires. Ce n’est pas négligeable!

En conclusion

On parle souvent du lancement d’un livre et de son importance. C’est vrai. Il vaut mieux faire un super lancement et espérer que la suite soit toute aussi bonne (je pense notamment au troisième livre d’Anaïs W). Mais, aujourd’hui mon parcours montre que même avec un mauvais lancement, on peut quand même parvenir à faire connaitre son livre. Peut-être pas autant qu’un auteur connu, peut-être pas autant que d’autres auteurs indés, mais je pense que si je compare mon expérience à d’autres, je n’ai pas à en rougir, je suis plutôt fière d’en être arrivée là en partant de zéro! Pour un premier livre, je suis ravie du résultat.

Pour parler chiffres, MEAJ totalise à présent 902 ventes numériques, 48 ventes en papier et 589 lecteurs grâce aux pages lues, soit un total de 1539 lecteurs.

Et je suis contente de dire qu’à l’heure actuelle, soit 8 jours après ce bilan, nous avons franchi le palier des 1000 ventes pures et dépassé les 1600 lecteurs!! ♥

 

Et la suite?

Je connais un peu plus les ficelles du « métier » et je maitrise certaines clés que je ne maitrisais pas il y a 6 mois. Mais je dois encore travailler, apprendre, tester, échouer, me relever, recommencer, comme toute personne qui apprend, qui avance, qui tente des choses. Alors je compte bien m’accrocher car à terme, mon rêve serait de pouvoir vivre de l’écriture et le parcours sera extrêmement long, je n’en doute pas.

J’espère développer les ventes papier, peut-être via des salons ou des dédicaces (j’y réfléchis pour le moment).

Mon second roman est sur le point de paraitre (le 14 février 2018) si vous avez manqué l’information, il est en lien direct avec MEAJ car je raconte l’histoire de Marta et Jack, les parents de Ian, le protagoniste de MEAJ.
Mon troisième roman est en cours d’écriture, il est totalement différent des deux autres, même s’il s’agit aussi d’une romance.

 

 

J’espère vous compter parmi mes lecteurs.

A bientôt,

Audrey

Publié le

Extrait 4 de CVEM (à paraître le 14 février)

Bonjour chers lecteurs.

 

Nous voici sur la dernière ligne droite!! En effet, Contre vents et marées sort dans une semaine!! L’aboutissement d’un nouveau projet. Je dois avouer que l’excitation est mêlée au stress. Est-ce que le roman va plaire? Est-ce que ceux qui ont aimé Emma et Ian vont aussi apprécier les parents de Ian : Marta et Jack. En même temps, j’avais tellement envie de raconter leur histoire que je n’ai pas décidé de grand chose, ils l’ont fait pour moi. Ces deux personnages ont mené leur propre barque tout au long du roman. C’est donc leur livre, leur histoire, leur passé. J’espère que les lecteurs sauront l’apprécier. ♥

Si vous avez manqué mes précédents articles, c’est par ici:

http://audreymartinez.fr/2018/02/03/1016/

http://audreymartinez.fr/2018/01/31/extrait-3-de-cvem-a-paraitre-le-14-fevrier/

http://audreymartinez.fr/2018/01/20/la-couverture-de-cvem/

http://audreymartinez.fr/2018/01/17/extrait-1-de-cvem-a-paraitre-le-14-fevrier-2018/

http://audreymartinez.fr/2018/01/13/le-synopsis-de-cvem/

http://audreymartinez.fr/2018/01/06/le-titre-de-mon-second-roman/

http://audreymartinez.fr/2017/12/30/date-de-sortie-de-mon-second-roman/

http://audreymartinez.fr/2018/01/24/extrait-2-de-cvem-a-paraitre-le-14-fevrier-2018/

Et le fameux Booktrailer : https://www.youtube.com/watch?v=V22x5d4UkcQ

 

Si nous nous retrouvons aujourd’hui, c’est pour découvrir le dernier extrait de #CVEM avant sa publication officielle.

Je vous retrouve samedi 10 février pour un dernier cadeau: un focus sur les personnages principaux: Marta et Jack. Tenez vous prêts!!

A bientôt.

Audrey

 

 

Publié le

Les lieux de #CVEM (à paraître le 14 février)

Bonjour chers lecteurs.

Comme vous le savez peut-être, mon premier roman se déroule à Nice. C’est la ville qui m’a vue grandir, et c’est aussi celle qui a été le théâtre d’un attentat le 14 juillet 2016, attentat dont je parle dans mon premier livre, notamment parce que j’y étais et que j’avais besoin d’évacuer cet événement de mon esprit en couchant les mots sur le papier.
Mon second roman étant une sorte de prolongement de MEAJ, car il évoque le passé de Marta et Jack, les parents de Ian, je me devais de garder Nice comme ville principale. J’ai pu une nouvelle fois mettre en avant ma ville, en parlant d’un autre quartier, un quartier phare: le Vieux-Nice, la vieille ville.

Si vous avez manqué mes précédents articles, c’est par ici:

http://audreymartinez.fr/2018/01/31/extrait-3-de-cvem-a-paraitre-le-14-fevrier/

http://audreymartinez.fr/2018/01/20/la-couverture-de-cvem/

http://audreymartinez.fr/2018/01/17/extrait-1-de-cvem-a-paraitre-le-14-fevrier-2018/

http://audreymartinez.fr/2018/01/13/le-synopsis-de-cvem/

http://audreymartinez.fr/2018/01/06/le-titre-de-mon-second-roman/

http://audreymartinez.fr/2017/12/30/date-de-sortie-de-mon-second-roman/

http://audreymartinez.fr/2018/01/24/extrait-2-de-cvem-a-paraitre-le-14-fevrier-2018/

Et le fameux Booktrailer : https://www.youtube.com/watch?v=V22x5d4UkcQ

 

Aujourd’hui, je vais donc vous dévoiler des photos de lieux qui ont inspiré mes descriptions. Vous êtes prêts?

 

Tout d’abord, deux petits plans pour y voir plus clair:

 

L’épicerie de Monsieur Raymond, tout proche du Cours Saleya:

Ce lieu est en réalité une boutique, mais je la trouvais parfaite, tout à fait dans l’esprit de ma petite épicerie. Juste à droite se trouve une grande place: le Cours Saleya. Si vous passez sous l’arcade, vous trouverez le restaurant de Christian et juste en face la mer.
Bien sûr, il faut imaginer, les petites tables dehors avec les tabourets, les étals de légumes et de fruits, le lierre partout sur la façade.
Avez-vous remarqué la fenêtre au-dessus, c’est le petit appartement rue des Ponchettes, l’entrée se trouve de l’autre coté du bâtiment.

 

Le petit appartement rue des Ponchettes, au-dessus de l’épicerie.

Voici l’entrée et la petite fenêtre juste au-dessus. De l’autre côté du bâtiment  se trouve l’épicerie.

Le restaurant de Véronique et Christian, à deux pas de la mer.

De l’autre côté de la rue, se trouve la mer.

 

La maison de Jack.

Je suis tombée sous le charme de cette jolie maison

 

La maison de Marta.

Une maison moderne avec du style. J’adore!

 

Rendez-vous sur Instagram pour découvrir de belles photos de Nice, tous les samedis! ♥

 

Je vous retrouve mercredi 7 février pour un nouveau cadeau: le quatrième et dernier extrait de #CVEM.

A bientôt.

Audrey

 

 

Publié le

Extrait 3 de CVEM (à paraître le 14 février)

Bonjour chers lecteurs.

Comme vous le savez peut-être si vous me suivez sur les réseaux sociaux, j’ai reçu un second proof cette semaine. La raison?

Et bien, je trouvais la couverture du premier un peu trop foncée et j’avais envie qu’on voit un peu plus les dégradés de lumière et les détails. De plus, à y regarder de très très près (moi ? Perfectionniste??), les écritures n’étaient pas forcément parfaitement nettes. La faute aux conversations en format PDF. Du coup, j’ai passé un certain temps à remodifier ces éléments pour les améliorer et à repositionner des petites choses qui me semblaient trop près du bord, et finalement, le second proof est juste parfait. Je l’adore, je suis ravie! Comme quoi la persévérance et le travail finissent toujours par payer!
Je vous remets les photos pour ceux qui auraient manqué les posts sur les réseaux sociaux.

Voici aussi les liens des précédents articles concernant ce second roman « Contre vents et marées ». Je vous rappelle qu’il sera publié le 14 février 2018, j’espère donc que vous serez au rendez-vous car je compte sur vous pour relayer au maximum l’information! ♥ Il n’y a qu’avec votre soutien que ce livre pourra faire son petit bonhomme de chemin et suivre les traces de son grand-frère « Maintenant et à jamais » qui n’est pas loin de franchir le millier d’exemplaires vendus et qui s’approche des 1500 lecteurs.

http://audreymartinez.fr/2018/01/20/la-couverture-de-cvem/

http://audreymartinez.fr/2018/01/17/extrait-1-de-cvem-a-paraitre-le-14-fevrier-2018/

http://audreymartinez.fr/2018/01/13/le-synopsis-de-cvem/

http://audreymartinez.fr/2018/01/06/le-titre-de-mon-second-roman/

http://audreymartinez.fr/2017/12/30/date-de-sortie-de-mon-second-roman/

http://audreymartinez.fr/2018/01/24/extrait-2-de-cvem-a-paraitre-le-14-fevrier-2018/

Et le fameux Booktrailer : https://www.youtube.com/watch?v=V22x5d4UkcQ

 

Il est maintenant temps de partager avec vous un troisième extrait de #CVEM.

 

 

Samedi 3 février, je vous dévoilerai des informations sur les lieux qui sont cités dans mon roman, et notamment ceux qui ont inspiré les maisons des personnages, ainsi que l’épicerie et le restaurant qui sont des endroits phares de ce roman. Ma ville est toujours à l’honneur. ♥
A samedi!

Publié le

** Le Titre de mon Second Roman **

Chers lecteurs,

 

Le 30 décembre, je vous dévoilais la date de sortie de mon second roman. Si vous avez manqué l’article, c’est par ici =}http://audreymartinez.fr/2017/12/30/date-de-sortie-de-mon-second-roman/

Et comme, je vous l’avais promis, des informations vont être dévoilées, au cours des mois de janvier et de février afin de vous faire patienter, mais surtout pour vous permettre de vous immerger dans l’univers de cette nouvelle histoire.

Le titre est une étape importante lorsque l’on écrit un roman. Pourtant, comme pour « Maintenant et à jamais », mon premier livre, le titre s’est imposé de lui-même. Je n’ai donc pas eu à me triturer les méninges afin de trouver le titre idéal, en réalité, il m’était impossible d’en choisir un autre.

Vous le savez sûrement maintenant, ce roman est l’histoire de Marta et Jack, les parents de Ian, le protagoniste de #MEAJ. Il s’agit de leur rencontre. Ces personnages ne sont donc pas inconnus, et je suis partie de ce qui était écrit dans mon premier roman afin de développer leur histoire.

 

 

Vous allez vite comprendre, tout part de cet extrait de #MEAJ (chapitre 2)

« Marta, 34 ans, avait de longs et magnifiques cheveux roux flamboyant qui retombaient sur ses épaules, faisant ressortir ses yeux bleus. Sa robe fluide épousait parfaitement les courbes de ses hanches. Jack, 34 ans aussi, était un grand gaillard barbu d’1m90, brun aux yeux noirs. Il avait la carrure d’un rugbyman, bien qu’il n’ait que peu de temps pour faire du sport.

Enfant, Ian avait grandi, entouré de beaucoup d’amour. Ses parents étaient très ouverts d’esprit, les parents à qui l’on peut parler de tout. Ils lui avaient transmis ce goût pour la vie, cette envie de réussir et de se battre pour y arriver. Cette envie de profiter de chaque instant.

Il faut dire que le couple en avait bavé, il n’y avait pas d’autre mot. Parents à 17 ans, par accident, ils avaient décidé de le garder contre vents et marées. Malgré le jugement des gens. Malgré le désaccord de leurs parents respectifs. Malgré les difficultés que cela allait engendrer. Ils avaient pris une décision difficile et lourde de conséquences, mais ils ne l’avaient jamais regrettée. Ces jeunes amoureux avaient pu terminer le lycée et fonder leur famille, un peu plus tôt que prévu. 

Pendant un an, Marta s’était occupée du bébé et Jack avait enchaîné les petits boulots pour les faire vivre. Se serrant la ceinture, travaillant dur, ils avaient dû se battre. Certains jours, ils n’avaient pas à manger, mais leur fils, lui, ne manquait de rien. Ils investissaient tout pour son bien-être. Rien ne comptait plus à leurs yeux que leur bébé.

Puis, au bout d’un an, le père de Ian fut embauché comme apprenti dans un garage. Il suivait des cours et apprenait le métier sur le terrain. La mère de Ian avait donc pu entreprendre des études d’infirmière. Ils finirent par sortir la tête de l’eau à force de courage et de travail. Ils n’avaient jamais baissé les bras et finalement, ils avaient plutôt bien réussi.

Le jeune homme admirait ses parents. Ils étaient un modèle pour lui, des forces de la nature, heureux, amoureux, solides et surtout très ouverts d’esprit. Ils ne savaient que trop, ce que cela faisait d’être jugés et abandonnés par leur famille, par leurs amis. Ils s’étaient promis d’être toujours là pour leur fils, de l’écouter, le conseiller et le rassurer.

La seule chose qu’espérait Ian était de connaitre l’amour qu’éprouvaient ses parents. Ils étaient ensemble depuis l’âge de 16 ans et ils s’aimaient comme au premier jour, plus encore. Toujours complices, amis avant tout.

Quelque chose les liait, quelque chose de beau, de fort, de noble. Quelque chose d’inexplicable, que rien n’aurait pu briser. »

 

Si vous avez été attentifs, vous avez remarqué le passage surligné. Lorsque j’ai relu cet extrait afin de m’imprégner de mes personnages. L’évidence m’a frappée. Le titre devait être « Contre vents et marées ». Il ne pouvait en être autrement!
Vous l’avez compris, le titre de mon second roman est Contre vents et marées (#CVEM).
Sachez donc que le titre était déjà décidé avant même l’écriture de la première ligne du roman, il m’a donc été difficile de le garder secret, mais pari réussi.

 

 

RDV le 13 janvier pour découvrir le Synopsis de #CVEM.

A bientôt, 

Audrey

Publié le

** KENP sur KDP : le système d’emprunt de livres numériques **

Bonjour, bonjour,

 

Aujourd’hui, je voulais vous parler du programme KDP select sur Amazon.

 

Qu’est-ce que c’est?

D’abord, petite précision, lorsque vous publiez un ebook sur KDP, vous pouvez cocher la petite case KDP Select. Vous êtes alors engagés pour trois mois, renouvelables.

A quoi cela sert-il? Eh bien, cela permet notamment de proposer son livre à l’emprunt. Etant donné qu’Amazon est le géant du marché, je me suis laissée tenter, en me disant que si ça ne fonctionnait pas, je me retirerais pour pouvoir publier sur une autre plateforme en complément de KDP.

Car sachez-le, lorsque vous êtes sur KDP select, vous êtes soumis à une clause d’exclusivité, impossible de publier l’ebook ailleurs.

Je voulais donc dresser un petit bilan, pour ceux qui hésiteraient à se lancer dans ce programme.

 

Bilan des 4 mois

Comme vous le savez peut-être, si vous me suivez sur les réseaux sociaux, « Maintenant et à jamais » vient de fêter ses 4 mois de publication (14 juillet 2017) mais aussi les 600 exemplaires vendus (tous formats confondus). ** Trop heureuse, merci mille fois **

Je ne m’attendais pas à cela, et j’en suis réellement ravie!!

Mais au-delà de ce chiffre exceptionnel (à mes yeux bien sûr!), le nombre de pages lues n’est pas en reste!

En effet, lorsque vous participez à KDP select, vous pouvez suivre le nombre de pages lues par les abonnés, chaque jour. En fin de mois, un savant calcul permet de savoir quelles seront nos redevances en fonction du nombre de pages lues et du nombre de pages du roman (évalué par KDP). En général, la page revient à 0.004 €. Pas grand chose me direz-vous, mais au final, ça permet vraiment d’augmenter la visibilité, de toucher un plus grand nombre de personnes et d’arrondir ses fins de mois.
Pour être honnête, en terme de redevances, le montant est plus élevé si le livre est acheté directement, plutôt qu’emprunté, mais je me dis, simplement, que les personnes qui empruntent ne l’auraient probablement pas acheté par ailleurs. Je le vois donc comme un bénéfice supplémentaire, le petit bonus, plutôt qu’une perte. Les personnes empruntant préfèrent souvent ce mode de lecture, ou sont celles qui hésitent à payer un livre plein pot de peur d’être déçues…donc c’est plutôt positif de participer à ce programme.

 

Parlons chiffres à présent.

Du 14 juillet au 22 novembre 2017, 125 000 pages ont été lues (mon meilleur pic étant aux alentours de 2500 pages lues sur une journée). Si je divise ce nombre par le nombre de pages de mon roman (évalué par KDP à 333 *Voir informations KDP select dans votre bibliothèque*), cela revient à environ 375 personnes (en admettons qu’elles aient toutes terminé le livre).

EDIT DU 02/12: Nous avons dépassé les 1100 lecteurs avec 408 personnes atteintes grâce à l’emprunt KDP et le palier des 700 exemplaires vendus qui vient d’être franchi! 🙂 

Pages lues du 21 octobre au 21 novembre

 

Ce qui permet quand même de préciser qu’au-delà des achats (612 exemplaires au 21 novembre), presque 400 personnes ont pu être atteintes via le système d’emprunt. La communauté de personnes ayant lu « Maintenant et à jamais » approche maintenant le millier! 

Aïe! Désolée, j’en tombe de ma chaise! Ce n’est peut-être rien comparé aux exemplaires vendus par des auteurs plus connus, mais pour moi qui n’étais qu’une totale inconnue, noyée dans la masse, il y a seulement 4 mois, c’est un rêve éveillé. Chaque jour, je suis épatée et touchée par la gentillesse des gens, par leurs retours positifs, par le fait qu’ils me fassent confiance. C’est un très bel échange, très humain et particulièrement enrichissant.

En bref, pour conclure, sachez que je suis ravie du système KENP, je renouvelle donc le programme de manière tacite tous les trois mois. J’espère que d’autres seront conquis, si ce n’est pas le cas, je serais très contente d’échanger avec vous.

A bientôt,

Audrey

Publié le

** 25 novembre: Journée mondiale de lutte contre les violences faites aux femmes **

Chers lecteurs et lectrices,

Aujourd’hui est un jour particulier. Nous sommes le 25 novembre, et si vous avez lu « Maintenant et à jamais » jusqu’aux dernières pages, vous avez sûrement vu ce petit passage :

« Important: le 25 novembre a lieu la journée mondiale de lutte contre les violences faites aux femmes, organisée par les Nations unies depuis une résolution de décembre 1999. Objectif: promouvoir le droit des femmes et, surtout, sensibiliser le public, l’informer de la situation des femmes, réaffirmer la nécessité d’un combat indispensable. »

 

Mon roman est une histoire d’amour, évidemment, mais il porte aussi un message, un message important. Il ne faut pas se fier à la couverture, car si on s’attarde sur le résumé, on se rend bien compte qu’au-delà de la romance se trouvent des drames, des histoires de vie, des décisions, des événements qui peuvent bouleverser notre existence.

Emma et Ian en ont été les victimes. Comme nous tous, car tout ce qui se passe dans ce livre est réaliste, j’ai voulu écrire un roman proche de notre quotidien car chacun peut s’identifier à mes personnages.

La violence conjugale est bien présente, sournoise, vicieuse, cachée. Ce peut-être une amie, une voisine, une cousine, une soeur, une femme que vous croisez dans la rue. Votre pharmacienne, votre factrice, votre boulangère, votre infirmière… Et vous ne voyez rien, vous ne voyez pas les bleus cachés, les peurs enfouies, vous n’entendez pas les mots prononcés dans l’intimité de la maison familiale. 


Et il faut en parler! C’est bien le message de mon livre, ne pas s’isoler, ne pas rester seule, ne pas taire ce que l’on vit car aujourd’hui, des aides existent, des associations, du soutien, des solutions. 

Alors, soyez fortes car ce n’est pas terminé, il ne faut pas abandonner avant la fin du chemin, il ne faut pas abandonner alors que la vie peut offrir bien d’autres choses. Parlez-en et soyez à l’écoute de celles et ceux qui vous entourent. Ce n’est qu’en demeurant unis que l’on peut aider les autres.

 

Quelques chiffres par ici :

http://stop-violences-femmes.gouv.fr/Les-chiffres-de-reference-sur-les.html

http://www.huffingtonpost.fr/2017/09/02/en-france-une-femme-meurt-tous-les-trois-jours-victime-de-violences-conjugales_a_23194566/

 

 

« Maintenant et à jamais » est en promo tout le week-end, si vous souhaitez lire cette histoire, c’est par ici =} http://amzn.to/2i4w74P

 

Publié le

** BLACK FRIDAY **

Mes chers lecteurs,

 

Comme j’adore vous gâter, je vous ai réservé une petite surprise à l’occasion du Black Friday. Le quoi?! oO

Comment?! Vous ne connaissez pas encore le Black Friday? Pas de panique, me voici, armée de mon surpuissant google!

Aux Etats-Unis et au Canada, le Black Friday (littéralement le vendredi noir, parfois traduit par vendredi fou) se déroule le lendemain du repas de Thanksgiving soit le 24 novembre cette année. Il marque traditionnellement le coup d’envoi de la période des achats de fin d’année. Plusieurs commerçants profitent de ce moment pour proposer des soldes.

Sachez qu’en France, le Black Friday se passe principalement sur Internet. Quelques enseignes telles que Amazon, Cdiscount, Apple ou encore PriceMinister surfent sur la vague et proposent des promotions importantes, valables 24h, la semaine précédent le Black Friday, ou encore le week-end entier.*  

Alors heureux d’avoir appris quelque chose? Ne me remerciez pas… C’est avec plaisir :p

Et maintenant vous me voyez venir avec mes grands sabots? Je me suis dit, pourquoi pas participer moi aussi au Black Friday et proposer une promotion sur « Maintenant et à jamais »?

C’est donc chose faite, de vendredi à dimanche inclus, l’ebook sera à seulement 0.99€ au lieu de 2.99€! Il faut sauter sur l’occasion!

 

J’en profite pour vous rappeler que le broché de « Maintenant et à jamais » est disponible sur Amazon (ici http://amzn.to/2hVRgxU ).

Mais aussi sur mon site (ici http://audreymartinez.fr/produit/maintenant-et-a-jamais/ ).

Vous pouvez avoir un PACK CADEAU à offrir ou à vous offrir avec des petites surprises bien emballées, rien que pour vous! (ici: http://audreymartinez.fr/produit/pack-cadeau-maintenant-et-a-jamais/)

Enfin, un recueil de nouvelles « Gourmandises de Noël » auquel j’ai participé avec #LeClubDesIndés sera publié le 1er décembre, j’espère que vous serez au rendez-vous. Ma nouvelle « Mon Héloïse » est un condensé d’émotions, de nostalgie, d’amour et de délicatesse. 

 

Je vous souhaite de merveilleuses lectures,

A bientôt,

Audrey

 

*Source Wikipédia