Publié le

* De l’importance de la promotion 1/2*

Cher lecteur,

 

J’espère que tu n’es pas trop frigorifié en ce début de mois de décembre.

 

Aujourd’hui, j’ai envie de te parler de la promotion. 

 

J’aime écrire, pas promouvoir

 

Le problème quand on est écrivain, c’est qu’on aime écrire et c’est tout. On adore se plonger dans l’histoire, imaginer ce qui arrive aux personnages, créer des scènes, chercher l’inspiration dans le quotidien, coucher les mots sur le papier. Mais lorsqu’on est autoédité, le travail ne s’arrête pas à la fin du premier jet, loin de là. J’ai même envie de dire que le plus difficile commence après le point final.
Car il faut relire, corriger, relire à nouveau. S’occuper des formalités administratives, de la mise en forme du texte, de la mise en page pour le broché, de la couverture, et surtout de la promotion.

Et toutes ces étapes peuvent rebuter ou effrayer les plus novices. De mon côté, je l’ai pris comme une grande aventure, l’occasion de découvrir plein de nouvelles choses (mon côté bonne élève, mon côté prof aussi!), j’ai donc été plutôt enthousiaste et j’ai fait de mon mieux pour me renseigner sur toutes les étapes, notamment grâce au super livre de Nathalie Bagadey, Autoédition: à vous de jouer (disponible ici: http://amzn.to/2nn4PIP), ce livre a été ma bible durant des mois, ma bouée, il m’a beaucoup appris. Pour le reste je suis allée surfer sur les blogs, j’ai lu beaucoup d’articles, j’ai regardé quelques vidéos aussi afin d’apprendre le plus de choses possible et je sais pertinemment qu’il y a encore beaucoup d’éléments qui m’échappent, mais je sais aussi que j’ai le temps de découvrir tout cela.

 

 

On ne doit pas faire l’impasse sur la promotion!

 

Je pense que la promotion est essentielle. Un auteur indé peut écrire le meilleur livre qui soit, s’il ne sait pas se promouvoir et faire du marketing, son roman pourra rapidement et facilement tomber dans l’oubli. Pourtant lorsqu’on est auteur, on a envie que notre livre soit lu, on a envie de partager notre histoire, pour cela il faut faire fonctionner le bouche à oreille, mais aussi les réseaux sociaux, les chroniques et les comms Amazon. Plein d’éléments à prendre en compte et à maîtriser afin de parvenir à faire connaitre son livre.

Du coup, aujourd’hui, je ne vais pas vous parler de mes techniques perso (elles viendront dans un prochain article à l’occasion de mon second roman), mais de la stratégie que j’ai imaginé pour promouvoir « Gourmandises de Noël » (disponible ici: http://amzn.to/2kjzHZD). Bien sûr, ce n’est pas une technique infaillible, ce n’est pas du tout THE technique, mais juste une idée qui a fait son chemin et qui a plutôt bien fonctionné!

 

La promo des Gourmandises de Noël du Club Des Indés

 

Notre idée était vraiment de rester naturels et proches des lecteurs. Notre force c’est notre diversité mais aussi notre proximité avec les personnes qui nous suivent. C’est vraiment un gros avantage de l’auteur indé en général, cette possibilité de discuter avec les lecteurs, d’expliquer ses romans, de donner son avis, d’échanger, c’est vraiment formidable. 
D’autre part, nous sommes 11 auteurs à participer à ce recueil, 11 auteurs aux styles divers et variés. 11 univers, 11 nouvelles très différentes. Nous avions donc envie de jouer aussi sur cette diversité, sur cette possibilité pour les gens de goûter à plusieurs genres. Il y en a vraiment pour tous les goûts et c’est aussi un plus pour les lecteurs.

Voici donc les étapes suivies pour cette promotion.

Etape 1: Parler d’une surprise de Noël, sans autre information. Notre thème étant Noël, l’idée était de jouer sur les mots, friandises, douceurs, sur des images de sapin, de cheminée, de lecture sous un plaid etc

Etape 2: Annoncer la liste des auteurs qui participent au projet.

Etape 3: Annoncer le projet et faire découvrir la couverture : un recueil de 11 nouvelles inédites.

Etape 4: Annoncer le titre des nouvelles.

Etape 5: Diffuser le Booktrailer.

Etape 6: Diffuser 11 interviews, une par jour, afin de faire découvrir l’univers de chaque nouvelle.

Etape 7: Publication =} Annoncer la gratuité du recueil.

 

Comme vous pouvez le constater, chaque étape n’est pas complexe, nul besoin d’imaginer des choses abracadabrantes pour promouvoir son livre. Bien sûr, on peut faire preuve d’originalité pour marquer les esprits, mais parfois la simplicité a du bon.

Ici, notre envie était vraiment de donner envie aux gens de nous découvrir et de faire monter la température tout au long des semaines. Nous avons diffusé les informations au compte goutte, afin de faire grandir l’impatience de chacun.
Pour chaque étape un ou plusieurs visuels ont été créés car une image marque les esprits. Cela nous permettait aussi de diffuser sur instagram.

 

Pourquoi ça a marché?

Oui, si tu te posais la question, ça a bien marché, car rien que le jour de sa sortie, Gourmandises de Noël a enregistré 200 « ventes ». Oui oui, tu as bien lu, en un seul jour. Et ça ne s’arrête pas là. Alors voilà mon explication quant au succès de notre recueil:

_ La promotion en elle-même qui a su donner envie aux gens de découvrir le recueil.

_ La participation de nos lecteurs et lectrices, d’auteurs ou de blogueuses qui ont relayé les informations.

_ Les 11 auteurs du recueil, car chacun diffusant les visuels, forcément à 11, on a beaucoup plus d’impact que seul.

_ Utiliser plusieurs réseaux sociaux (insta, facebook, twitter, blogs)

_ Le thème de noël, totalement d’actualité.

_ Le fait qu’il y ait de nombreux univers et des styles différents (il y en a pour tous les goûts)

_ La gratuité, même si l’info est arrivée tardivement et que beaucoup auraient sans doute craqué en payant, la gratuité a forcément attiré plus de monde. Notre but étant de remercier nos lecteurs et non pas de gagner de l’argent.

_ Le top 100 Kindle. Car nous sommes entrés très rapidement dans le Top 100 et dès le jour de la sortie, nous étions 1er, ça aide à gagner en visibilité.

_ Une magnifique couverture élaborée par Guillaume Levasseur.

 

 

Bien évidemment, lorsqu’on publie son roman seul, on ne peut pas jouer sur toutes ces étapes, mais je pense que dans l’idée, il faut disséminer les informations progressivement, afin de donner envie au lecteur de lire votre livre. Il faut absolument que l’idée fasse son chemin dans son esprit, que l’envie grandisse petit à petit jusqu’à ce que l’achat soit inéluctable.

Vous l’avez compris, la promotion est une étape essentielle pour parvenir à gagner en visibilité et à vendre son livre. Pour mon premier roman, je pense ne pas m’être trop mal débrouillée, puisqu’en 4 mois et demi, j’ai atteint les 700 exemplaires vendus et le nombre de pages lues n’est pas en reste, alors que j’étais une parfaite inconnue, sans aucun réseau et sans aucun contact. Pour mon second roman, j’ai amélioré ma stratégie, je l’ai développée, je vous ferai donc un retour après le lancement.

 

Si vous avez des remarques, des idées, des choses que vous avez testé et aimé ou non, n’hésitez pas à me contacter pour en discuter!

A bientôt,

Audrey