Archives de
Étiquette : entraide

Participer à un recueil de nouvelles

Participer à un recueil de nouvelles

Salut la compagnie, on se retrouve aujourd’hui pour parler d’un projet auquel vous avez peut-être déjà participé ou auquel vous participerez peut-être un jour : un recueil collectif de nouvelles.

Une nouvelle, qu’est-ce que c’est?

Une nouvelle est un texte plutôt court (plus court qu’un roman). C’est un exercice difficile, mais aussi très intéressant. Il est toujours bénéfique d’écrire des nouvelles, en rapport avec ses livres, sans rapport avec, ou pour un concours. L’intérêt est de développer sa capacité à synthétiser, embarquer le lecteur dans une histoire courte tout en conservant l’attrait du récit. Ne pas se noyer dans les descriptions, aller à l’essentiel, ne pas trop en dire, ne pas multiplier les personnages et les informations, trouver une chute… autant de choses que l’on peut travailler grâce à ce genre.

Quand et pour quelle raison écrire des nouvelles?

Vous pouvez tenter l’aventure avant d’écrire un roman pour vous mettre en jambes, ou simplement pour le plaisir, entre deux romans, pour faire une pause ou pour un concours. Cette nouvelle pourra être partagée gratuitement sur les sites type kobo ou amazon, sur votre site internet pour vos abonnés, mais vous pouvez aussi la proposer en format payant si elle est assez longue. Voici l’une de mes nouvelles gratuites ICI.

Et les recueils?

Ecrire est une activité solitaire, voilà pourquoi je vous recommande vivement de participer à un recueil collectif. Vous pouvez évidemment publier vous-même un recueil de vos nouvelles, mais participer à un recueil avec d’autres auteurs est une activité vraiment sympa. Si vous êtes indépendant, vous trouverez sur les réseaux de nombreux auteurs prêts à vivre cette aventure.

La visibilité

Pourquoi? Pour le plaisir d’écrire, de partager avec d’autres auteurs, mais aussi pour la visibilité. Car il ne faut pas se le cacher, en s’appuyant sur la “notoriété” et la visibilité des uns et des autres, on peut trouver de nouveaux lecteurs. Quelqu’un qui appréciera votre nouvelle aura peut-être envie de découvrir vos romans.

Rencontrer de nouveaux auteurs

Participer à un recueil collectif de nouvelles, c’est aussi l’occasion de rencontrer de nouveaux auteurs. On le sait, écrire est un acte solitaire et il est toujours bon de pouvoir discuter avec de nouveaux auteurs. Il faut savoir que Twitter est un réseau social parfait pour développer son réseau. On peut y rencontrer de nouvelles personnes, discuter de l’écriture, de la promotion, aborder des problèmes que l’on rencontre. En bref, c’est un bon moyen de confronter son expérience à celle des autres. Lorsque l’on participe à un recueil, on peut parfaitement faire appel à des auteurs que l’on connaît et côtoie, mais on peut aussi être amené à rencontrer et à travailler avec de nouveaux auteurs. Et c’est vraiment ce qui est intéressant dans cette aventure, car cela permet d’échanger avec des personnes que l’on aurait peut-être pas côtoyées en dehors de ce cadre.

Partager des conseils, s’entraider

Je le disais un peu plus haut, participer à un travail collectif permet de rencontrer du monde et donc d’échanger sur sa pratique, son quotidien, les embûches rencontrées, les questionnements que l’on peut avoir. Il est donc possible de s’entraider et si le courant passe bien, les auteurs avec lesquels vous travaillez peuvent parfaitement devenir des auteurs avec lesquels vous continuerez de discuter et d’échanger bien après la sortie du recueil. C’est ce qui m’est arrivé avec quelques auteurs du club des indés auquel je participais. Nous avons publié deux recueils et je suis toujours en contact de près ou de loin avec des auteurs participants.

Se lancer un défi

Participer à un recueil collectif, c’est aussi se lancer un défi. Travailler à plusieurs n’est pas chose aisée. Il faut se mettre d’accord sur plein de choses: la couverture, le titre, l’organisation des nouvelles, la promotion, le thème etc Et il peut arriver qu’il y ait des frictions. Il est aussi possible de devoir bosser avec des personnes moins dispos, des personnes qui ne participent quasiment pas, qui ne vont pas s’investir, des personnes qui veulent tout diriger, en bref, choisissez bien vos partenaires d’aventure. Il faut que cela reste agréable, joyeux et mémorable.

D’autre part, le défi peut aussi être relié au thème que vous allez aborder. Peut-être allez-vous changer de genre, de domaine, peut-être est-ce un thème qui ne vous parle pas au premier abord. Ce peut être intéressant de vous mettre en difficulté pour dépasser votre zone de confort. Il faut parfois se bousculer un peu.

Participer à l’élaboration

Lorsqu’on est indé et qu’on participe à un recueil, il faut mettre la main à la pâte, surtout si vous souhaitez le publier gratuitement. Bêta, corrections, mise en page, couverture, promotion, il faudra tout faire car vous ne pourrez pas payer des professionnels pour le faire à votre place. L’avantage c’est qu’il suffit de piocher dans les compétences des auteurs participants et qu’à plusieurs, il est beaucoup plus simple d’avancer.

Les recueils auxquels j’ai participé:

J’ai participé à trois recueils en deux ans.

Les deux premiers avec le Club des indés et le troisième avec l’association Les plumes indépendantes. Trois expériences différentes que je ne regrette absolument pas.

Vous pouvez les découvrir ici:

Alors et vous? Vous avez tenté l’aventure?

A bientôt,

Audrey

Avoir un site internet

Avoir un site internet

Salut la compagnie.

Vous l’avez lu dans le titre, aujourd’hui, on parle site internet. La question est pour quoi faire? Comment?

Pourquoi créer un site internet?

Lorsqu’on a envie de créer sa société, de vendre des produits, il semble logique de créer un site internet, une boutique en ligne. Mais lorsqu’on est auteur, on peut se demander à quoi bon s’embêter?

Eh bien, il faut savoir que le site internet est utile même pour auteur. Ce site, c’est l’endroit qui va parler de vous et de vos livres. C’est l’endroit sur lequel les gens vont se rabattre s’ils veulent en savoir plus. C’est un peu votre carte de visite. Et d’ailleurs, un peu partout, c’est l’adresse que vous allez indiquer (dans votre biographie, dans vos livres, sur vos cartes de visite ou flyers).

Concrètement, votre site vous servira à une chose principale: parler de vos livres et de votre vie d’auteur. C’est un peu le principe et le but, sinon à quoi bon? L’idée c’est donc de poster l’actualité de vos livres (résumé, photos etc), d’ajouter des chroniques ou des articles de journaux, votre agenda (dédicaces, salons etc), vos petits trucs d’écrivain, votre vie derrière votre écran (parler du processus de création, de votre avancée). L’idée c’est que les gens puissent savoir ce que vous écrivez, si vous avez publié des livres, de quoi ils parlent…

Vous pouvez aussi parfaitement poster des billets plus persos, des conseils pour les autres auteurs, mais il ne faut pas vous éparpiller au risque de perdre le sens de votre site et de perdre vos lecteurs par la même occasion.

Les gens pourront vous retrouver grâce à votre site et si vous êtes bien référencés, via google.

Le référencement

Justement, concernant le référencement, il faut bien choisir son hébergeur et jouer sur les mots clés et le SEO afin d’être en première ligne lorsque les gens feront des recherches sur google. Je ne peux pas vous en dire plus, car ce n’est pas mon métier, mais de mon côté, j’ai installé un module sur mon site qui me permet de gérer cet aspect et de créer moi-même le texte qui apparaît avec le lien de chaque article sur google. C’est top!

Par exemple lorsque je tape mon nom et mon prénom sur google, voici ce qui apparaît. C’est donc une bonne chose puisqu’on y retrouve mon compte amazon et mon site directement, puis ensuite des sites de type babelio.

SEO: L’optimisation pour les moteurs de recherche, référencement naturel ou SEO, est un ensemble de techniques visant à optimiser la visibilité d’une page web dans les résultats de recherche. Source Wikipédia

Un site, comment, où?

Vous pouvez évidemment faire appel à quelqu’un qui se chargera de créer votre site. Certains se proposent d’ailleurs à des tarifs totalement abordables. Mais sachez aussi qu’il existe maintenant plein de solutions faciles et largement accessibles pour les novices.

Vous pouvez opter pour une version gratuite ou une version payante. À vous de voir ce que vous souhaitez mettre sur votre site, si vous voulez un nom de domaine, si vous avez envie d’ajouter une boutique en ligne… En bref, il faut fouiner, comparer et faire des choix.
Lorsque j’ai débuté il y a un peu plus de deux ans, j’ai suivi ma Bible du moment dont je n’ai de cesse de vous rabâcher les oreilles, le livre de Nathalie Bagadey. Si vous me suivez depuis un moment, vous en aurez sûrement entendu parler (attention Nathalie est en train de retravailler son livre, car Createspace ayant disparu, elle souhaitait effectuer une mise à jour):

J’ai suivi les conseils du livre et j’ai opté pour les mêmes choses. Je n’y connaissais rien et j’avais besoin d’être guidée. J’ai donc choisi de passer par OVH et wordpress. Avec une version payante et un nom de domaine. J’y suis donc depuis deux ans et demi et j’en suis totalement satisfaite (environ 50 euros par an). C’est facile d’utilisation, clé en main, totalement gérable si on prend la peine de fouiner un peu et de regarder quelques tutos de temps en temps. Mon site a beaucoup évolué au fil du temps, des pages s’ajoutent ou s’enlèvent. Je modifie les couleurs, la musique de fond, j’ajoute des modules pour m’aider à le développer correctement (SEO, statistiques etc). Au gré de mes envies et de mes besoins, je l’adapte. Et je ne compte pas en changer, car je suis ravie de ce choix. D’ailleurs, il s’est récemment paré des couleurs de mon prochain roman: Un souffle de vie (noir et gris sur fond de nuages)

Vous pouvez aussi partir vers d’autres solutions comme WIX, mais honnêtement, n’ayant jamais testé, je ne peux pas vraiment vous conseiller de ce côté-là.

Avoir un site clair

Ça semble bête à dire, c’est pourtant essentiel. Il arrive trop souvent que l’on aille sur un site et qu’on ne trouve pas ce que l’on cherche, car il est mal présenté ou peu ergonomique. Il faut donc avoir un menu clair et accessible et une barre de recherche. Le lecteur doit pouvoir trouver votre biographie, votre bibliographie, votre blog, sans y passer des heures, sinon vous pouvez être sûr qu’il va abandonner.

Et surtout, mettez-le à jour régulièrement. N’attendez pas que votre livre soit sorti depuis trois mois pour poster l’info. Ce doit être en temps réel. C’est votre outil de communication, au même titre que les réseaux sociaux, servez-vous en!

Avoir une Newsletter

La newsletter, c’est du boulot, c’est vrai. Il faut que ce soit régulier, mais il ne faut pas en abuser. Question de dosage. Actuellement, j’en envoie une par mois, pour donner des nouvelles, partager des infos etc Auparavant j’en envoyais une, une semaine sur deux (deux par mois donc), mais j’ai réduit le rythme, ce qui me convient mieux. Pour cela j’utilise mailchimp. Pratique, gratuit, facile d’utilisation. Bon, c’est en anglais, mais honnêtement, une fois qu’on a pris le coup de main, ça va tout seul. Mailchimp se charge d’envoyer vos newsletters, mais aussi une notification lorsque vous postez un nouvel article, ou encore un message de bienvenue à chaque nouvel abonné. Vous pouvez ajouter des photos, du texte, des liens et même des fichiers à vos mails. Idéal!

À quoi ça sert? Eh bien, à créer une communauté de lecteurs. Les gens qui font la démarche de s’abonner à votre site ont envie de continuer à vous suivre, de se tenir au courant de votre actualité. Alors vous devez les chouchouter. Sachez que 100% des abonnés n’ouvriront pas vos mails, c’est ainsi, malgré tout, il faut proposer du contenu régulièrement pour continuer à les intéresser. Vous pouvez aussi leur fournir des infos exclusives et inédites, leur offrir des chapitres gratuits, des nouvelles, ou pourquoi pas un roman. À vous de trouver comment les gâter.

Une boutique en ligne

Si vous le souhaitez, vous pouvez ajouter une boutique en ligne à votre site, afin de vendre directement vos romans à vos lecteurs.

Pour le livre numérique, attention à ne pas être en exclusivité ailleurs (KDP select amazon par exemple).

Pour le broché, cela vous permet d’envoyer un livre dédicacé avec son marque-pages, ce qui est quand même plus chouette pour le lecteur.

Est-ce que j’ai une boutique sur mon site? Oui et non. Je n’ai pas une boutique à proprement parler sur laquelle les gens peuvent cliquer, valider et payer directement. Je l’ai mise pendant un temps, mais cela m’obligeait à utiliser un thème qui modifiait toute l’apparence de mon site et je détestais! Je l’ai donc supprimée et les lecteurs peuvent me contacter directement par mail ou sur les RS pour me commander des livres. Et ça marche très bien comme ça, même si ça nécessite un peu plus de temps, d’échanges et d’organisation.

Attention au RGPD

Depuis l’année dernière, le RGPD a fait son apparition. Je ne vais pas développer, mais sachez qu’il y a des obligations et des informations qui doivent apparaître sur votre site, notamment si vous mettez en place une Newsletter. Beaucoup de sites ont abordé le sujet, je vous invite à aller vous renseigner pour y voir plus clair.

” Le Règlement général sur la protection des données (RGPDest le nouveau cadre juridique de l’Union européenne qui gouverne la collecte et le traitement des données à caractère personnel des utilisateurs. Il entrera en vigueur le 25 mai 2018. ” Source

Pour finir, voici une petite liste de ce que vous pouvez poster sur votre site:

  • une biographie
  • une bibliographie
  • des chroniques ou avis
  • un agenda avec dates des dédicaces ou des salons
  • vos kits média
  • une boutique
  • les booktrailers
  • des articles sur vos projets/votre actualité/vos livres etc
  • des anecdotes sur vos livres
  • des extraits
  • des textes gratuits (nouvelles, poèmes…)
  • vos interviews ou articles de journaux
  • vos derniers posts twitter ou insta

Et voici mon site, si vous souhaitez trouver quelques idées.

J’espère que cet article vous aura aidé et éclairé. Alors, de votre côté, avez-vous un site internet? En êtes-vous satisfait? Dites-nous tout!

À bientôt,

Audrey

%d blogueurs aiment cette page :