Archives de
Catégorie : Moi, mes projets, mon actu

Ma nouvelle boutique ♥

Ma nouvelle boutique ♥

 

Salut la compagnie,

Vous l’avez peut-être déjà vu passer sur les réseaux sociaux, mais c’est un nouveau projet qui me trottait dans la tête depuis un moment, alors j’ai décidé de me lancer. En effet, ayant quitté le club des indés et le site livrenpromo ayant fermé ses portes, j’avais enfin du temps pour me consacrer à autre chose et cette boutique était l’une de mes envies.

www.laboutiquedaudrey.fr

J’aime beaucoup créer des choses, et donc la majorité des produits qui seront proposés sont faits main.

 

Les marque-pages

 

Les marque-pages sont faits main et plastifiés. Colorés sur fond blanc ou noir, vous en trouverez sur différents thèmes au fil des mois et des saisons.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les bijoux et porte-clés

 

Les bijoux et porte-clés sont faits main en pâte FIMO. Assortis de breloques, vous en trouverez de toutes les couleurs.

 

 

Les box

 

Les box de Noël ne seront disponibles que pour les fêtes de fin d’année. Elles sont de diverses tailles et remplies de goodies de Noël (carte postale, stylo, bougies, encens, décorations pour sapin…), à 9.90€ ou à 14.90€.

Chaque box est unique, le contenu peut donc varier.

Elles peuvent être envoyées à la personne de votre choix, comme cadeau de Noël.

 

 

Les livres

 

Quelques livres d’occasion sont disponibles sur le site. Ils sont en très bon état. Vous pourrez y trouver des guides pratiques, des romans et des mangas.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

N’hésitez pas à venir la visiter, à en parler autour de vous, à commander pour vous-même ou pour faire plaisir à quelqu’un. Des emballages cadeaux pour Noël sont disponibles gratuitement. ♥ Je compte sur votre soutien. ♥

www.laboutiquedaudrey.fr

 

A bientôt,

Audrey

Mes projets 2018-2019

Mes projets 2018-2019

 

Salut la compagnie,

 

Aujourd’hui on se retrouve pour parler de mes projets perso. Eh oui, il est temps de faire un petit point sur mes projets à venir pour fin 2018 et début 2019.

 

  • La valse des souvenirs

Vous le savez sûrement, « La valse des souvenirs » sera publié le 3 octobre. Ce roman a été écrit en février, puis je l’ai laissé reposer quelques mois, avant de le reprendre cet été pour le corriger et tout mettre en forme. Certains ont vu passer ma liste de choses à faire sur les réseaux sociaux… et elle est presque bouclée! La fin est proche (je vous prépare un article pour l’automne sur les choses à prévoir avant de publier son livre, toutes les étapes à ne pas oublier).

Mon troisième roman va donc prendre son envol, ce qui me laissera l’occasion de me pencher sur de nouveaux projets.

 

=} Découvrir le booktrailer

=} Mon article récap

=} Le synopsis

 

 

 

  • Les bêta et corrections

Depuis mars, je propose « mes services » pour bêta-lire ou corriger les manuscrits d’auteurs indés (nouvelles, romans…). Et je dois dire que cette aventure, même si elle me prend ÉNORMÉMENT de temps, est assez passionnante et intéressante. J’ai rencontré plein d’auteurs sympas que je ne connaissais pas et j’ai découvert de belles oeuvres dont j’essaie de faire la promotion pour les aider au mieux à démarrer. J’ai pensé arrêter, honnêtement, par manque de temps, mais ça m’apporte beaucoup alors pour le moment je garde le cap et je me reposerai la question d’ici quelques mois. De toute manière, je déteste m’ennuyer!

Sachez que mon planning correction est bouclé jusqu’à la fin de l’année…eh oui!

Pour les bêta, j’ai de la place à partir de novembre, pas avant. Je suis désolée, j’ai dû « refuser » des missions, mais je n’ai pas le choix, je ne peux pas allonger les journées. 🙂

=} Pour en savoir plus, c’est ICI.

 

 

  • Mes romans à venir

En 2019, au moins deux romans verront le jour. En réalité, j’ai écrit le 4ème cet été et j’ai ensuite écrit le 5ème dans la foulée (pas encore terminé, il me reste une dizaine de chapitres). Mais finalement, ils vont être inversés. C’est-à-dire que mon 5ème sera publié avant le 4ème. Haha

Le 4ème est un roman que j’ai commencé il y a un an et que j’avais arrêté au 20e chapitre à peu près, car quelque chose n’allait pas dans l’histoire et je n’arrivais pas à entrer suffisamment dedans, à trouver ce qui clochait. Du coup, je l’avais mis de côté pour écrire « Contre vents et marées ». J’y suis donc revenu cet été, car pendant quelques mois, j’y ai beaucoup réfléchi et j’ai trouvé L’Idée qui me manquait. J’ai donc pu le reprendre au début, le modifier et le terminer.

Et dans la foulée, j’ai commencé le 5ème roman, la trame s’est dessinée assez rapidement. J’ai donc commencé l’écrire tout de suite, et j’espérais finir avant fin août, mais je pense que ce sera plutôt mi septembre. )

Ces deux romans sortiront en 2019, soit avant l’été pour les deux, soit l’un avant l’été et l’autre juste après, tout dépend de mon planning. Il me faudra les relire, les retravailler, les corriger, faire les couvertures etc et ça prend beaucoup de temps. 🙂

 

  • Les plumes indépendantes et le Club des Indés

Je fais toujours partie de ces deux regroupements d’auteurs et même si je ne peux rien dire pour l’instant, sachez que des projets se dessinent pour 2019, donc soyez au rendez-vous. Si vous aimez les indés, et que vous souhaitez soutenir l’autoédition, on compte sur vous.

=} Découvrir Le Club des Indés

=} Notre dernier recueil gratuit « Destinations inconnues »

 

=} Découvrir Les plumes Indépendantes

=} Notre recueil « Il était une plume »

 

 

  • Livrenpromo

Enfin, je suis toujours Rédactrice en Chef du site Livrenpromo. Donc n’oubliez pas de venir y faire un tour régulièrement, car en plus des promos quotidiennes sur les ebooks, vous pouvez aussi lire des articles sur l’autoédition, l’écriture, les adaptations ciné, des romans, des conseils lecture, bref une panoplie d’articles préparés avec beaucoup de soin par notre équipe de rédactrices!

=} Découvrir le site

 

***********

N’hésitez pas à fouiner sur mon site car en plus de mon actualité, vous y trouverez de nombreux articles conseil: correction, panne d’écriture, ISBN, BNF, tout pour vous aider à démarrer votre activité d’auteur.

=} Le BLOG

 

***********

Si vous vous abonnez à ma Newsletter, vous recevrez ces articles dans votre boite mail, mais aussi plusieurs cadeaux: deux nouvelles gratuites et les premiers chapitres de mon prochain roman (en exclusivité!).

 

À bientôt,

Audrey

 

Mon deuxième tatouage ♥

Mon deuxième tatouage ♥

 

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, article un petit peu différent, nous n’allons pas parler autoédition ou écriture, mais plutôt vie perso.

Je vous vois venir, je ne compte pas vous déballer mon quotidien, non… Rassurez-vous!

Certains l’ont peut-être remarqué, fin avril, un second tatouage a vu le jour sur mon bras droit, et j’avais envie de vous en parler.

 

Mon premier tatouage

En 2016, un tatouage est apparu sur mon avant-bras gauche. Pourquoi?

Pour être honnête je voulais en faire un depuis de nombreuses années, plus de dix ans, mais je n’avais jamais réussi à passer le cap. La peur principalement. Et puis, comme certains le savent maintenant, en 2016, attentat de Nice… Et j’ai eu envie suite à cela de réaliser mes projets, de foncer, d’aller droit vers mes rêves. L’écriture et la publication faisaient partie de ces rêves. Le tatouage aussi! Je voulais qu’il ait un sens, une signification forte pour moi. Pour me rappeler cette sensation « d’après attentat », cette envie d’avancer et de profiter de la vie.

J’ai donc dessiné moi-même mon premier tatouage: des oiseaux symboles de liberté, des cœurs pour l’amour, le symbole de l’infini et des mots: Vivre, Rire, Aimer.

 

Mon deuxième tatouage

Et puis, cette année, j’ai eu envie de passer le cap du deuxième tatouage. J’y ai réfléchi de nombreux mois et je souhaitais qu’il laisse transparaître ma passion pour l’écriture.
Je l’ai donc à nouveau dessiné. Une flèche qui montre mon envie de me diriger vers mes rêves, de ne pas perdre de vue ce que je souhaite, une plume pour l’écriture, le mot « dream » qui reflète cette volonté de les réaliser, et quelques cœurs (de l’amour) et étoiles (une bonne étoile!) pour agrémenter le tout.

 

 

Que vous aimiez les tatouages ou non, ce que je peux vous dire, à travers cet article, c’est qu’il faut penser à vivre, même les petits instants de bonheur, les plus simples, ceux du quotidien. Apprécier un coucher de soleil, un repas entre amis, un rire d’enfant, une balade en montagne, bref se focaliser sur toutes ces petites choses agréables, plutôt que sur la mauvaise humeur du collègue, la dispute avec son compagnon, les embouteillages du matin et autres tracas du quotidien.

Mais il faut aussi se lancer pour réaliser de plus grands rêves. Ne pas se dire, c’est impossible de toute manière, ne pas se bloquer ou trouver des excuses ou des raisons de ne pas le faire (car il y en aura toujours!), mais plutôt y aller, étape par étape, s’il le faut. Y croire, y croire et y croire encore et se donner les moyens d’arriver au bout. Ne pas se décourager aux premiers obstacles et surmonter les difficultés car au bout du chemin, le rêve est là, à vous attendre et franchement, ça vaut le coup, une fois qu’on y est.

Et quand c’est fait? Bah on trouve un autre rêve à réaliser! On n’a qu’une vie, il faut bien en profiter!

Bonne journée les amis!

Audrey

Le Club Des Indés

Le Club Des Indés

Le Club des Indés, qu’est-ce que c’est?

Comme vous le savez, je fais partie du Club des Indés, depuis bientôt un an (depuis le jour de sa création ^^) ! J’ai donc décidé de vous expliquer qui se cache derrière ce nom!

Le Club des Indés se compose d’auteurs et blogueurs d’horizons variés. Le but est l’émulation, la collaboration et le soutien aux auteurs indépendants et autoédités. Nous participons à la promotion de l’autoédition mais aussi à des projets divers et variés.

 

Qui sont les membres?

Les membres sont principalement des auteurs, mais le Club comporte aussi deux blogueuses. Nous venons de différentes villes, nous avons des parcours différents et surtout nous n’écrivons pas dans les mêmes genres. C’est notre force: notre diversité! Chacun apporte sa petite pierre à l’édifice, son vécu, son expérience, ses idées. Et grâce à cela, nous évoluons chaque jour avec la tête remplie de mille projets!

Vous pouvez retrouver les biographies et les coordonnées des membres par ICI.

Vous pouvez aussi découvrir nos livres, ICI !

 

Voici les membres:

  • Audrey Martinez
  • Larème Debbah
  • Isabelle Morot-Sir
  • Elijaah Lebaron
  • Marie Havard
  • Laurie Lucas
  • Sophia Hadef
  • Sophie Rouzier
  • Line Marlin
  • Aurélien Grall
  • Amélie B.
  • Daryl Delight
  • Nina Jo

Comment le contacter?

Vous pouvez trouver le club sur Twitter et Facebook et depuis peu sur un site internet, tout beau, tout neuf! ♥

 

LE SITE DU CLUB

TWITTER

FACEBOOK

 

Que font-ils?

En plus de nous soutenir mutuellement, d’échanger sur nos projets individuels, nous organisons aussi des concours (deux fois par mois), nous faisons de notre mieux pour faire connaitre l’autoédition, et surtout nous avons publié deux recueils totalement gratuits, disponibles sur Kobo et Amazon !

 

Gourmandises de Noël

Destinations inconnues

 

 

J’espère que vous nous suivrez car nous avons plein de projets et surtout nous sommes animés par une passion dévorante pour la lecture et l’écriture… tout comme vous!

 

À bientôt!

Audrey

Mon rôle de Rédactrice En Chef pour Livrenpromo

Mon rôle de Rédactrice En Chef pour Livrenpromo

 

Bonjour chers lecteurs,

 

Aujourd’hui, j’avais envie de vous parler de mon rôle dans l’équipe de Livrenpromo.

 

Livrenpromo, qu’est-ce que c’est?

Livrenpromo est un site qui a été créé par Angeline Sirba, il y a un an (oui oui, le 26 avril 2017). Il a pour but de recenser toutes les promotions concernant des ebooks édités ou autoédités. Nous avons une référenceuse promos qui s’occupe d’enregistrer les promotions qu’elle découvre via le net ou les réseaux sociaux mais sachez que chaque auteur peut enregistrer sa promo directement sur le site.

DÉCOUVRIR LIVRENPROMO

 

 

Depuis quelques mois, nous avons aussi mis en place une Rédac. Nous vous proposons des articles divers et variés dans le domaine de la littérature! À lire absolument!

LIRE LES ARTICLES LIVRENPROMO

 

Mes articles sont disponibles sur mon site: ICI.

 

 

Comment j’ai commencé?

Il y a quelques mois, Angeline a passé une annonce sur les réseaux sociaux afin de recruter des rédacteurs et rédactrices pour son site. J’ai immédiatement postulé car je trouvais l’idée sympa. Je suis donc devenue rédactrice, puis pendant quelque temps, référenceuse promos.
J’écrivais donc des articles et j’enregistrais les promotions sur le site.

 

Mon rôle de Rédactrice en Chef

Et puis, récemment, après discussion avec Angeline, nous avons décidé de me confier le rôle de Rédactrice en Chef qui me convenait mieux et surtout m’emballait beaucoup plus que le référencement de promos (j’ai donc laissé ce rôle à une autre rédactrice^^).
Depuis l’équipe s’est agrandie et nous travaillons de concert pour développer le site, créer de bons articles, trouver des idées pour satisfaire les abonnés (plus d’un millier!).

Quel est mon rôle? En plus de rédiger des articles pour le site, je m’occupe aussi de la relecture et de la correction des articles de tous les rédacteurs. Je fais la mise en page, j’ajoute les liens d’achat, des photos, des vidéos, si besoin. Je fais aussi attention à la qualité des photos publiées et je crée le visuel en rapport avec chaque article (l’image que vous trouvez au début de l’article).

Comme vous le voyez, je ne chôme pas! Mais j’adore ça, car je discute avec les rédacteurs, j’apprends beaucoup de choses via leurs articles et créer les visuels est assez amusant, même si tout cela me prend beaucoup de temps!

 

Alors n’hésitez pas à aller faire un petit tour sur notre site, à lire nos articles, à regarder les promos, car croyez-moi, ça en vaut la peine!

À bientôt,

Audrey

10 choses que vous ne savez pas sur moi!

10 choses que vous ne savez pas sur moi!

 

(Sauf si vous me surveillez en cachette et dans ce cas-là, ça craint!)

 

1/ Je suis une grande sensible!

Je pleure comme une madeleine devant les films et les séries et même dans la vie, je peux avoir un moment d’émotion intense pour pas grand chose! Grande sensible, hypersensible même, je suis facilement touchée et émue par les situations, les mots, les événements…

2/ Je suis ultra gourmande!

Aïe, mes jeans ne me remercient pas, tout comme mes hanches qui me détestent à chaque bouchée de chocolat. Mais heureusement, je compense avec le sport! haha J’avoue le chocolat est MON GRAND PÉCHÉ MIGNON!

3/ J’ai écrit mon premier livre il y a 8 ans.

Oui oui, mon premier roman n’était pas « Maintenant et à jamais », mais « Ames soeurs » Tome 1: le journal de James. Une histoire de vampires/sorcières/pouvoirs qui devait devenir une trilogie et que je n’ai jamais publiée.

4/Je suis gaga des chiens!

J’avoue! J’ai grandi avec des chiens, berger allemand, caniche, boxer, épagneul etc j’ai toujours eu un ou plusieurs chiens à la maison. A l’âge adulte, rebelote, Miwa a pointé le bout de son nez, une Shiba Inu qui nous accompagne depuis bientôt un an. ♥ J’aime les chiens ♥

 

5/ J’étais présente à l’attentat de Nice, le 14 juillet 2016.

Cet événement a marqué ma vie à tout jamais. J’ai eu la chance incroyable de traverser ce drame sans être blessée, tout du moins physiquement. Mais c’est gravé dans ma mémoire et ça hante encore mon quotidien. Une pensée pour toutes les victimes. ♥

 

6/Je chante tout le temps.

En voiture, sous la douche, devant mon ordi, en faisant le ménage, dans la rue… Je n’y peux rien, c’est comme ça. 😉

7/ Je parle toute seule!

Que celui qui n’a jamais parlé tout seul me jette la première pierre. J’avoue, je réfléchis à haute voix, au travail, à la maison, dans la rue, dans les magasins. C’est comme noter ses idées dans sa mémoire en les disant à haute voix. Je passe pour une folle, et alors?

8/J’ai vécu trois ans en Ile de France.

Eh oui, à 23 ans, j’ai tout plaqué pour partir à Paris. J’y ai habité trois ans avec mon compagnon de l’époque. J’ai passé un master 2 tout en bossant dans un cabinet de recrutement spécialisé dans le domaine aéronautique. Une chouette expérience mais Nice me manquait, alors je suis revenue.

9/ J’ai un tatouage.

Sur mon poignet gauche. Le tatouage a vu le jour après l’attentat de Nice, au mois d’août. Une manière de me rappeler ma chance, une manière de me rappeler qu’il faut à tout prix réaliser ses rêves car la vie peut basculer du jour au lendemain.

10/ Je déteste avoir peur!

Je suis d’une nature sensible et stressée. Je ne lis pas de romans d’horreur ou trop sanguinolents et je ne regarde pas de films d’horreur ou trop violents. Je n’aime pas ça.

 

J’espère que cet article vous a plu, une manière de voir qui se cache derrière les romans.

A bientôt,

Audrey

 

Pourquoi l’autoédition?

Pourquoi l’autoédition?

Bonjour la compagnie,

L’autoédition a mauvaise presse. Dans l’esprit général, si on est autoédité c’est parce qu’on n’est pas assez bon pour être publié en maison d’édition. Et bien sachez que la réalité est toute autre. Cela fait maintenant plusieurs mois que je côtoie le monde de l’autoédition. Je discute avec des auteurs, des blogueurs, je lis des articles, des témoignages, je regarde des vidéos. En bref, je baigne dans ce milieu.

Et lorsqu’on parle aux auteurs, soyez assurés d’une chose, ils sont plutôt ravis d’être autoédités et à 90% c’est par choix. Oui, vous avez bien lu, PAR CHOIX! Non pas parce que les maisons d’édition ont refusé leur manuscrit, non, ces personnes ont décidé de s’auto-éditer. Attention je ne suis pas en train de dire que tous les autoédités refuseraient un contrat d’édition si on le leur proposait. Certains oui, pour d’autres ils étudieraient la proposition, avec attention. D’ailleurs, des auteurs autoédités parviennent à vivre de leur métier d’auteur et cela sans ME. Comme quoi… Tout est possible!

Alors pourquoi l’autoédition est-elle appréciée?

L’autoédition rime avec LIBERTE. Car être autoédité, c’est maîtriser son aventure de A à Z. C’est décider de tout, de la couverture, du titre, de la forme, du contenu du livre, de la promo, du prix, de TOUT. Et c’est réellement ce qu’aiment les auteurs. Avoir la main sur LEUR livre car ils ont travaillé durant de longues heures afin de publier une histoire, alors autant aller jusqu’au bout en choisissant chaque détail.

Le hic, eh bien: il faut tout faire. Bien sûr, il y a toujours la possibilité de faire appel à un graphiste pour la couverture, un correcteur pour les corrections, un site de type librinova pour être épaulé. Mais, beaucoup d’auteurs préfèrent tout faire eux-mêmes et cela demande de la formation, du travail (beaucoup!) et de la persévérance. On essaie, on teste, on réessaie, on regarde des vidéos, on lit des articles, on pose des questions aux copains auteurs, on s’arrache les cheveux, on insulte son ordi, mais au final, quelle satisfaction de parvenir à faire ce que l’on souhaitait!

 

Et moi?

Et bien, comme pour la plupart de mes amis auteurs, cela a été un choix. Un premier choix. Car je ne me suis pas vraiment posée la question. Je savais qu’être éditée en maison d’édition était quasiment impossible en étant inconnue. Je n’ai pas tenté d’envoi de manuscrit. Je me suis renseignée sur l’autoédition et j’y ai pris goût, car j’ai pu tout décider et tout gérer du début à la fin. J’ai pu porter mon roman jusqu’au bout de l’aventure. Et c’est vraiment une satisfaction incroyable de tenir son premier roman dans ses mains. Le tout premier, le PROOF que vous demandez après avoir passé tant d’heures à tout mettre en forme. Il est là, il est à vous et c’est votre travail! Quel bonheur! 
Par la suite, quelques mois après, comme mon livre marchait bien et les retours étaient positifs, j’ai tenté quelques envois à des maisons d’édition, seulement certaines qui acceptaient des manuscrits par mail, il était hors de question pour moi de payer une fortune afin d’envoyer des manuscrits à travers la France à de grandes ME qui sont déjà débordées et croulent sous les demandes. J’ai essuyé quelques refus, pour les autres, ils ne prennent même pas la peine de répondre. Je n’ai pas tenté les petites ME car je suis plutôt contente de l’autoédition et je me dis que si un jour je suis éditée ce sera par une ME qui pourra réellement m’apporter de la visibilité et qui a du réseau. Pas forcément une très grosse ME, certaines moins importantes arrivent à se démarquer. Mais en attendant, je vis très bien l’autoédition et je compte bien continuer sur cette voie. Je n’ai d’ailleurs envoyé mon second manuscrit à aucune ME. Et je ne compte pas le faire. On verra plus tard. Peut-être.

Je ne ferme donc pas les portes à une possible maison d’édition, bien au contraire. Etre édité est flatteur et surtout cela permet de gagner une visibilité qu’il nous est difficile d’atteindre en tant qu’autoédité. Pouvoir voir son livre dans des librairies et magasins, c’est vraiment un plus qui me manque actuellement. Car il ne faut pas se mentir, c’est assez compliqué de placer son roman en librairie et c’est le numérique qui cartonne de mon côté. Mais, en attendant, je peux suivre mes ventes, décider de tout, des promos, des modifications, du contenu, de la forme et j’ai la chance de toucher mes redevances chaque mois! Je n’ai donc pas à me plaindre.

Pour conclure, je voulais ajouter que la communauté des auteurs indés est vraiment fabuleuse. Elle est assez soudée, solidaire et on n’est jamais vraiment seul dans l’aventure, car il y a toujours quelqu’un pour vous conseiller ou vous aider. Les blogueuses et blogueurs qui lisent des indés sont aussi un atout majeur et un soutien incroyable! Cette belle communauté permet à chacun de vivre son rêve, que ce soit celui de la lecture ou de l’écriture. Sachez qu’il y a vraiment de très bons romans en autoédition, des romans même meilleurs que certains édités. Etre autoédité ne veut pas dire mauvais, au contraire, ce sont des auteurs qui se battent pour leur art et leur passion. J’ai découvert de très belles pépites au cours de ces derniers mois. Alors laissez-vous tenter! Et puis c’est quand même sympa de pouvoir discuter avec un auteur après sa lecture. Les indés sont plutôt ouverts et accessibles, c’est un plus! 

Pour lire mes romans, c’est ici =}  http://amzn.to/2F9WI6D

 

A bientôt,

Audrey

 

Pourquoi j’écris?

Pourquoi j’écris?

Bonjour la compagnie,

Grand sujet! Je suis sûre que cette question vous brûle les lèvres et vous attendez maintenant depuis des mois une réponse de ma part. (C’est beau de rêver! :p)

 

La grande question posée à tous les auteurs, pourquoi écrivons-nous? Quand avons-nous pris la décision? Y’a-t-il une raison? Un déclic? Une envie depuis toujours? Des carnets noircis depuis des années qui reposent dans le tiroir d’une commode?

Eh bien voilà mon histoire (haha, c’est digne d’un film, vous ne trouvez pas?).

 

Il y a huit ans après avoir vu Twilight I (un an après tout le monde puisque le 2 sortait au cinéma), j’ai eu un coup de coeur. J’ai eu envie d’écrire à mon tour une histoire qui m’aide à m’immerger dans un autre monde, loin de la réalité, avec des créatures surnaturelles. Je me suis mise à lire des livres fantastiques en pagaille et j’ai écrit le premier tome de ce qui devait devenir une trilogie. Cela parlait de vampires, d’amour, de sorcière, de pouvoirs etc. J’étais assez contente de moi, j’écrivais jour et nuit, j’adorais ça! Je me couchais parfois à 6h du matin quand mon compagnon se levait pour aller travailler. Et puis j’ai commencé le tome 2 dans la foulée et je me suis arrêtée à la moitié. J’ai trouvé un nouveau boulot, je me suis séparée de mon compagnon de l’époque, nouvel appart, nouveau départ. En bref l’écriture a été reléguée en second plan et les manuscrits se sont perdus dans le fond de mon disque dur.

Et puis en 2015, je me lance à nouveau dans l’écriture. J’avais changé de type de lecture, j’étais passée à de la littérature générale, de la romance, des comédies. Exit le fantastique, je n’en lis plus du tout. Mes goûts ont changé, mes envies aussi. Et de toute manière après tant d’années les vampires et les sorcières il y en avait partout, mes idées n’étaient plus nouvelles mais bien vues et revues. Je suis donc partie sur une toute nouvelle histoire (le premier jet de Maintenant et à jamais). Et une nouvelle fois après avoir écrit 90 pages et terminé ce manuscrit, il s’est retrouvé au fond d’un tiroir. Je n’étais pas encore prête, je le trouvais nul et sans intérêt. Ça n’allait pas.

 

En 2016: je suis sur la Promenade des Anglais au moment de l’attentat, je vois le camion, les policiers passent devant moi arme à la main, j’entends les cris, la panique, les coups de feu, je cours pour me mettre à l’abri, bref l’histoire vous la connaissez. Quelques mois plus tard, je décide que la vie est courte et qu’il faut à tout prix réaliser ses rêves et se donner les moyens de parvenir à avoir la vie que l’on souhaite. Cette idée d’écrire un roman était toujours bien présente dans un coin de mon esprit. Je devais le faire. Fin 2016 donc, je reprends le manuscrit de Maintenant et à jamais et j’y travaille pendant des semaines, modifiant, retapant, ajoutant des scènes, encore et encore, jusqu’à ce qu’il passe de 90 pages à plus de 200. Je suis allée au bout de l’histoire et cette fois, il était hors de question de m’arrêter en chemin, j’étais motivée, déterminée. Je me suis renseignée en parallèle sur l’autoédition, je me suis formée toute seule, pour apprendre à créer une couverture, à formater un texte, à publier sur les plateformes en ligne etc et j’ai choisi, bien évidemment, la date du 14 juillet 2017 pour publier mon roman. Comme un clin d’oeil, comme une envie de faire de cette date quelque chose de plus positif que dans mon souvenir.

 

 

Voilà, je vous épargne la suite de l’histoire, car aujourd’hui, je ne vois plus ma vie sans l’écriture. C’est devenu essentiel, une passion, un besoin.
Quand vous lisez des témoignages d’auteur, il n’est pas rare de constater que leur premier roman n’est en fait pas le premier, il y a eu d’autres choses avant, des carnets noircis, des idées, des histoires commencées, inachevées etc. Pour moi, le déclic a été cet événement traumatisant dans ma vie, il m’a donné l’envie et la force d’aller au bout de l’aventure. Les années précédentes, je n’étais probablement pas encore prête à franchir le pas, à me lancer à 100%. Une manière pour moi de tirer quelque chose de positif de ce drame.

J’espère que cela vous donnera l’envie, à votre tour, de vous lancer, si jamais vous hésitez encore car il faut réaliser ses rêves, nous n’avons qu’une vie, profitons-en.

 

 

Audrey

Rédactrice sur Livrenpromo.com

Rédactrice sur Livrenpromo.com

Bonjour chers lecteurs,

 

Comme vous le savez peut-être, j’ai intégré l’équipe de choc des rédacteurs/rédactrices du site http://www.livrenpromo.com. Et je peux vous assurer que ça bosse en coulisse pour vous préparer plein de choses!!


Alors si vous les avez manqué, un petit récap des articles déjà en ligne!!
 
Le salon du livre en Province:
La pocketbook:
Le salon du livre de Paris:
JC Lattès :
L’impression à la demande en librairie:
Le reading-data pour écrire un best seller:
Allez vite y faire un tour!! Et soutenez-nous en partageant nos articles!
 
** 5 romans à offrir **

** 5 romans à offrir **

Chers lecteurs,

Noël approche à grands pas, j’ai donc décidé de vous donner un coup de pouce dans la course aux cadeaux de Noël, en vous conseillant 5 livres brochés à offrir.
Ce sont des livres qui m’ont marquée, des livres différents les uns des autres mais qui valent le détour.

 

Voici ma sélection:

 

 

Il était une lettre – Kathryn Hugues

http://amzn.to/2B7hS6H

Prix : 19€90 (broché) 7€60 (poche) 7€99 (kindle)

L’histoire 

Manchester, 1973. Tina, secrétaire dans une compagnie d’assurances, est bénévole dans une boutique caritative le samedi. Cette activité lui permet d’échapper quelques heures à son mari, Rick, violent et alcoolique. Alors qu’elle trie de vieux vêtements, dans la poche d’une veste de costume, elle met la main sur une lettre jamais ouverte ni postée. C’est une demande en mariage, datée de septembre 1939. Émue, Tina décide de retrouver la destinataire de ce courrier, Chrissie, pour le lui remettre. Une simple enveloppe peut-elle contenir la clé du bonheur ? Et le chagrin d’une femme saurait-il illuminer la vie d’une autre ?
À plusieurs décennies d’intervalle, deux histoires d’amour brisées en plein vol, deux destins de femmes au cœur meurtri. Un roman bouleversant.

L’auteur

Kathryn Hughes est née près de Manchester et s’est mise à l’écriture sur le tard. ll était une lettre, son premier roman, auto-édité début 2015, a remporté un succès immédiat et s’est retrouvé catapulté numéro 1 des ventes en Grande-Bretagne

Mon avis 

Une magnifique histoire, une valse d’émotions. J’ai adoré les bonds dans le passé ainsi que le thème de la seconde guerre mondiale, même s’il n’est que secondaire.  Les sujets abordés sont assez variés, la condition de la femme, les relations hors mariage, la pauvreté, la religion, les conditions de vie pendant la guerre, les mauvaises décisions ou encore les choix de vie.

Si vous souhaitez être plongés dans le passé, être touchés, émus, ce livre est fait pour vous.

Ce fut un coup de coeur!

 

Ne le dis pas à maman – Toni Maguire

http://amzn.to/2B8aSXk

Prix:  6,90€ (poche), 5.49 (kindle)

L’histoire

J’avais confiance en l’amour de ma mère. Elle lui dirait d’arrêter. Elle n’en fit rien. T. M.

L’histoire bouleversante d’une petite fille face à l’inceste et à la trahison… Stupéfiant. Daily Mirror

Cet ouvrage édifiant est le témoignage de l’extraordinaire courage de Toni Maguire. Closer Magazine

L’auteur

Toni Maguire est anglaise. Après avoir vécu 20 ans à Londres, elle partage aujourd’hui son temps entre Norfolk, en Angleterre, et Le Cap, en Afrique du Sud.

Mon avis

Quel livre !!

Le style est fabuleux, facile à lire, très bien écrit, fluide, on ne s’ennuie pas, on ne se perd pas dans les détails ou les anecdotes.

Tantôt dans la tête d’une petite fille, tantôt dans celle d’une adolescente, tantôt dans celle d’une femme adulte. Toni Maguire nous plonge dans son passé avec une facilité déconcertante.

La somme des détails est impressionnante, on arrive à sentir l’ambiance, l’odeur, à voir les maisons, les jardins, les écoles. On parvient à se plonger dans l’environnement qu’elle nous décrit, comme si on y était ! Rares sont les auteurs qui réussissent à nous immerger dans un univers et à nous faire ressentir des sensations, rien qu’à travers les mots.

Au-delà du talent indéniable de Toni, de son style, de sa touche personnelle… Quelle histoire !

On ne peut que s’attacher à cette petite fille confiante, débordante de gentillesse, d’amour et de rêves. Mais le récit d’Antoinette nous glace le sang, ce qu’elle subit année après année… La méchanceté, la froideur, les violences, le manque d’amour et d’affection, comment peut-on faire subir cela à un enfant? Quelle douleur de tourner ces pages, on retient son souffle à chaque instant. Conscients qu’il peut se produire un événement plus terrible que le précédent.

Malgré le drame, malgré l’horreur de cette histoire, Toni a su doser avec habileté les parties noires, à aucun moment on ne suffoque. Elle parvient à décrire ce tableau sombre tout en démontrant la complexité de ses sentiments pour ses parents et principalement pour sa mère. On comprend les difficultés qu’elle rencontre, le mal qu’elle a à sortir la tête de l’eau en raison de son besoin d’affection et de son besoin d’amour, malgré tout ce qu’elle a vécu. Cette histoire est bouleversante.

Ce livre est un vrai bijou (et je vous recommande la suite!).

 

 

L’immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes – Karine Lambert

http://amzn.to/2kg4MJQ

Prix: 6,60€ (poche), 6€99 (kindle)

L’histoire

Cinq femmes d’âges et d’univers différents cohabitent dans un immeuble parisien. Elles ne veulent plus entendre parler d’amour et ont inventé une autre manière de vivre. L’arrivée d’une nouvelle locataire va bousculer leur équilibre. Juliette est séduite par l’atmosphère chaleureuse de cette ruche, à un détail près : l’entrée est interdite aux hommes. Va-t-elle faire vaciller les certitudes de ses voisines ou renoncer, elle aussi ? Ce roman vif et tendre oscille entre humour et gravité pour nous parler de la difficulté d’aimer, des choix existentiels, des fêlures des êtres humains et de leur soif de bonheur. On s’y sent bien.

L’auteur

Karine Lambert est une photographe belge. Ses clichés sont de minuscules instants essentiels : éclats de rire, de sensualité, de fragilité, de vérité. Dévoreuse de livres, elle a toujours rêvé de partager sa passion pour les mots. D’une façon ou d’une autre, avec des images ou des phrases, elle raconte ce qui la touche.

L’immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes a remporté en 2014 le Prix Saga Café qui couronne le meilleur premier roman belge. Il est également en cours de traduction en plusieurs langues étrangères.

Mon avis

Quel joli livre !

Karine nous propose l’histoire de femmes blessées, par la vie, par l’amour, par les hommes. Des femmes qui ont trouvé refuge dans cet immeuble, qui n’ont plus voulu ouvrir leur cœur à l’amour d’un homme. Des femmes qui ont voulu se protéger, se regrouper pour survivre à la douleur.

On ne peut que comprendre cette envie de se replier sur soi-même et s’empêcher de fréquenter un homme pour cesser de souffrir lorsqu’on a été blessée. C’est une magnifique histoire d’amitié et de respect. Elles se sont fermées à l’amour d’un homme oui, mais pas à l’amitié, aux joies de la vie, au partage, à l’écoute des autres.

C’est une histoire tragique et belle à la fois, une histoire qui nous touche. On est forcément émues par la vie de ces femmes, par leurs souffrances, on se retrouve à un moment ou un autre dans leurs difficultés, leur passé.

Et puis, Juliette, jeune, joyeuse, intense arrive dans cet immeuble et bouscule leurs idées, leur train-train, leurs envies. Ces femmes qui se voilaient la face en pensant pouvoir vivre sans amour, se retrouvent confrontées à une jeune femme qui elle, n’a pas renoncé et a envie d’y croire encore malgré ses déboires. Elle va perturber leurs habitudes positivement et insuffler de l’espoir et de la joie de vivre dans cet immeuble qui semblait parfois endormi.

Je le recommande, c’est une petite bulle d’espoir et d’amour malgré les apparences.

 

La vie commence à 20h10 – Thomas Raphaël

http://amzn.to/2ycPwCt

Prix: 7,90€ (poche), 20€20 (broché), 7€49 (kindle)

L’histoire

Si, si, tout va bien, je vous assure. Après, à trente ans, j’avoue, j’imaginais ma vie un peu différemment. J’aurais bien aimé avoir terminé ma thèse. Avoir un job, un salaire, tout ça. Et si un éditeur avait pu accepter le roman que j’ai écrit en secret…
Quand une productrice propose à Sophie tout à la fois (un job et la promesse que son roman sera publié), ça sort du cœur : oui! Malheureusement pour elle, le job en question consiste à fabriquer un feuilleton télé. Un feuilleton télé ? Quelle horreur ! En même temps, une double vie, ça n’est pas si compliqué…

L’auteur

Thomas Raphaël a grandi sur le bassin d’Arcachon. Il a aujourd’hui 32 ans et habite à Paris.
Ses auteurs préférés sont PG Wodehouse et David Sedaris.
Ses films préférés sont Quand Harry rencontre Sally et Shortbus.
Ses séries préférées sont Girls et 30 Rock.
Scénariste, son premier succès « la vie commence à 20h10 » est inspiré de son expérience dans les coulisses des séries télé.

Mon avis

 

Le style de Thomas Raphaël est indéniable. Facile à lire, drôle, touchant, sans jamais s’ennuyer, c’est un plaisir de découvrir ses histoires.

Sophie est drôle, maladroite, perturbée par ses choix, par sa vie, par ce qu’elle doit faire, ce qu’on attend d’elle. Sa vie tourne autour de Marc, son compagnon et son roman. Tout va être chamboulé, perturbé, au point de remettre en question toute sa vie. Le style est léger et vraiment agréable. J’ai eu un coup de coeur pour Thomas Raphaël et je vous conseille vivement ses autres romans.

Sachez qu’il y a une suite aux aventures de Sophie, qui est bien meilleure que le tome 1. Dans le tome 2, l’évolution est flagrante, le chemin qu’elle parcourt est un réel plaisir, un chemin qui mène vers le bonheur ou ce qu’elle pense être le bonheur.

 

Demain est un autre jour – Lori Nelson Spielman 

http://amzn.to/2BS6Kr7

Prix: 15€99 (Kindle), 20€ (broché), 8€ (poche)

 

L’histoire

À la mort de sa mère, Brett Bohlinger pense qu’elle va hériter de l’empire de cosmétique familial. Mais, à sa grande surprise, elle ne reçoit qu’un vieux papier jauni et chiffonné : la liste des choses qu’elle voulait vivre, rédigée lorsqu’elle avait 14 ans. Pour toucher sa part d’héritage, elle aura un an pour réaliser tous les objectifs de cette life list… Mais la Brett d’aujourd’hui n’a plus rien à voir avec la jeune fille de l’époque. Enseigner ? Elle n’a aucune envie d’abandonner son salaire confortable pour batailler avec des enfants rebelles. Un bébé ? Andrew, son petit ami avocat, n’en veut pas. Entamer une vraie relation avec un père trop distant ? Les circonstances ne s’y prêtent guère. Tomber amoureuse ? C’est déjà fait, grâce à Andrew, à moins que…  Malgré tout, Brett va devoir quitter sa cage dorée pour tenter de relever le défi. Et elle est bien loin d’imaginer ce qui l’attend.

L’auteur

Lori Nelson Spielman est enseignante. Demain est un autre jour (Cherche midi, 2013) est son premier roman. Elle vit dans le Michigan avec son mari.

Les droits d’adaptation ont été achetés par la Fox.

Son second ouvrage « Un doux pardon » est paru en 2015.

Mon avis

J’ai beaucoup aimé ce livre, je l’ai dévoré en peu de temps.

On se trouve propulsés dans une histoire avec mille chemins, on se pose des questions sur l’issue, on se demande, comme dans une enquête, quel choix va faire Brett au cours de ses recherches pour accomplir les objectifs décidés par sa mère.

L’auteur décrit parfaitement l’amour qui liait Brett à sa mère, c’est d’ailleurs très touchant.

Qui n’aimerait pas voir sa vie basculer positivement en à peine une année ?! Tout est chamboulé dans la vie de Brett, dans le bon sens, elle met un coup de pied à ses habitudes par amour, par respect, par confiance en sa mère, plus que pour l’héritage !

Une belle leçon de vie qui nous apprend qu’il faut poursuivre ses rêves et ne pas se contenter du minimum quand on peut faire plus.

On y apprend aussi que l’on ne doit pas se fourvoyer sur ses sentiments, ne pas se juger par rapport au regard d’autrui, mais suivre son cœur, ses envies et ne pas abandonner les idées que nous avions adolescents.

Tout est possible ! Il faut y croire et se bousculer un peu pour parvenir à avoir une vie qui rend pleinement heureux. Le vrai bonheur !

Je recommande vivement ce livre !

J’espère que cette sélection vous aura aidé à trouver une idée de cadeau de Noël, pour vous-même ou pour vos proches.
A bientôt!
Audrey

 

 

%d blogueurs aiment cette page :